Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 08:52

 

Creadev investit dans les centres d'appels Acticall

24 août 2009  Creadev, l'entreprise d'investissements en fonds propres de la famille Mulliez, a pris en juillet 45 % du capital d'Acticall. Spécialiste de la gestion de la relation clients, la société gère 12 plate-formes téléphoniques (10 en France et 2 au Maroc) mises à la disposition de groupes tels qu'EDF, Orange, SFR, Canal Plus, Toyota, Sofinco ou encore Kiabi, seule entreprise cliente au sein de la galaxie Mulliez. En 2009, Acticall table sur un chiffre d'affaires de 120 millions d'euros. La socité emploie 3 200 collaborateurs, dont 80 % en CDI.


Auchan : licenciement contesté d'un salarié syndiqué

4 juillet 2009 Nord-Eclair rapporte la manifestation qui a regroupé vendredi 3 juillet une cinquantaine de personnes à l'entrée du centre commercial Auchan V2 à Villeneuve d'Ascq. Ils protestaient contre le licenciement d'un salarié qui venait d'être mandaté par la CFDT. Le syndicat crie à la discrimination syndicale. La direction du magasin rétorque que le licenciement a été fait pour des motifs seulement professionnels. Une enquête de l'inspection du travail est en cours.

 

3 Suisses France change (encore) de directeur général

15 juin 2009 La Voix du Nord annonce la décision du groupe 3 Suisses International de nommer à la direction générale de sa filiale française Laurence Paganini (photo ci-dessus), 45 ans, ex-Marionnaud, ex-Carrefour. Elle remplace Pascal Gires, lequel ne sera finalement resté que 7 mois à la tête du n°2 de la vente à distance. En début d'année, il avait présenté un plan social et annoncé 674 suppressions de postes.


Le conférencier Gérard Mulliez n'aime pas improviser
 8 juin 2009 Le site Internet de L'Express annonce que Gérard Mulliez participera à Lille fin novembre au Forum mondial de l'économie responsable. Le fondateur d'Auchan interviendra sur les thèmes de l'argent et de la rémunération des dirigeants. Eu égard aux bonnes relations qu'il entretient avec Philippe Vasseur, le patron du Forum, sa participation ne constitue pas une surprise. En revanche, une autre partie de l'info révélée par L'Express est  plus étonannte : Gérard Mulliez aurait programmé avec les organisateurs la bagatelle de 9 séances de travail de 4 heures chacune, un véritable marathon,  pour préparer son intervention.


Adeo reporte le démarrage des travaux de son futur siège

7 juin 2009  Les services centraux du groupe Adeo ont prévu de quitter l'actuel siège de Lezennes pour emménager en 2011 à Ronchin, toujours en périphérie de Lille, sur le site de l'ancien entrepôt Camif. La Voix du Nord annonce que, compte tenu de la crise et de son impact sur la trésorerie du groupe, le démarrage des travaux, prévu ce printemps, est repoussé à la fin de l'été.


Youg's en conflit à Villeneuve d'Ascq

4 juin 2009  La Voix du Nord fait état des mésaventures qui empêchent Hugues Mulliez d'ouvrir son 4e magasin Youg's. Le propriétaire de cette enseigne de micro-infomatique (par ailleurs en train de racheter à PPR l'enseigne Surcouf) devait inaugurer en février un point de vente au sein du Heron Parc de Villeneuve d'Ascq. Un double conflit avec le bailleur (sur le bâtiment) et la mairie (au sujet des accès) est à l'origine de ce retard.

Russie : Auchan veut séduire les PME

3 juin 2009  Désireux de montrer en Russie le visage d'une organisation plus souple, moins centralisée, Auchan a annoncé la semaine passée que les fournisseurs locaux pourraient dorénavant travailler en direct avec ses hypermarchés. L'annonce, faite par Pascal Delval, nouveau patron des achats de la filiale russe, a été bien reprise dans les médias russes. Elle est perçue comme une volonté de développer les partenariats avec des petits fournisseurs parfois rebutés à l'idée d'aller négocier leur référencement à Moscou.
...et faire entrer ses salariés au capital
Autre initiative, à destination des collaborateurs cette fois : l'annonce de la mise en place de l'actionnariat salarié au sein de la filiale russe. Le groupe emploie 20 000 personnes dans ses 33 hypermarchés. En Russie, où le turn-over est très élevé, la direction espère que cette possibilité de devenir actionnaire de Valauchan est de nature à inciter les salariés à rester dans l'entreprise.


Les discussions chez Pimkie sont reportées

29 mai 2009 Les deux réunions prévues hier au sujet de Pimkie ont tourné court. Le matin, le comité d'entreprise consacré au plan de restructuration consécutif à l'annonce des 190 suppressions de postes a été écourté. Deux des cinq syndicats présents ont contesté la légitimité d'Isabelle Lemoine, DRH groupe, pour présider la réunion. L'après-midi, c'est Eric Van den Driessche, le directeur général, qui a décidé de repousser l'assemblée générale plutôt que de la tenir sous la pression des 250 salariés rassemblés pour l'occasion. Une manifestation qui constituait une première dans la vie de l'entreprise.


L'AFM est bien au courant de Sonepar

27 mai 2009 Marie-Christine Coisne-Roquette, PDG de Sonepar n'aime guère en parler. La famille Mulliez fait pourtant partie des actionnaires de ce groupe qui figure parmi les leaders mondiaux de la distribution de matériel électrique. A côté des familles armentiéroises fondatrices Coisne et Lambert, le clan Mulliez possède 18 % du capital. L'an passé, Sonepar, qui s'est entendu avec son concurrent Rexel pour se partager les actifs d'Hagemeyer, a enregistré un chiffre d'affaires de 13,6 milliards d'euros.


Tél and Com, n°2 des mobiles multi-opérateurs

25 mai 2009 Développée par Bertrand Tréhu en 1997 initialement au sein de Norauto, l'enseigne Tél and Com, spécialiste de la téléphonie mobile, a pris son autonomie en 2003. Elle apparatient désormais à Grégory Sartorius, gendre d'Eric Derville, le fondateur de Norauto. Fort d'un réseau de plus de 200 boutiques, Tél and Com est le n°2 en France des enseignes spécialistes multi-opérateurs derrière The Phone House (350 agences).


Simply confond vitesse et précipation

18 mai 2009 Depuis l'annonce en janvier du basculement de l'intégralité des magasins Atac au profit de l'enseigne Simply Market, la branche supermarchés du groupe Auchan mène la transformation de son réseau tambour battant. Mais plusieurs des réouvertures se font dans la précipitation avec des réimplantations baclées et, plus embêtant, des positionnements prix qui ne sont pas à la hauteur des promesses discount de l'enseigne.


Comment Carrefour pique un slogan chez Auchan
15 mai 2009  Depuis deux ans, Auchan travaille sur un vaste chantier visant à déployer en magasin de nouveaux rayons ou concepts, les partis-pris d'enseigne. Le programme a été baptisé "Ré-enchanter l'hyper". Conçu comme un nom de code pour l'interne, cette "marque" n'est pas visible en magasin et ne fait pas l'objet de communication. Elle a néanmoins séduit Lars Olofsson, le nouveau patron de Carrefour, sans doute bien informé, qui en a fait le slogan de la rénovation de ses propres hypers.

Les Mulliez sont (aussi) au parfum

14 mai 2009 Deux enseignes de parfumerie cohabitent au sein de la galaxie Mulliez. Il y a d'une part les 15 boutiques Isabelle Atkins, filiale de la branche Acadie (qui comprend aussi Top Office, Granita et Tape à l'Oeil). Il y a également Oïa Beauté, développé par l'associé savoyard Nam Kia. Jusque-là, les 15 boutiques de sa société Socopar arboraient l'enseigne Beauty Success, une franchise abandonnée l'an passé au profit de cette nouvelle signature.

Vendido, spécialiste du déstockage sur eBay
11 mai 2009  Indépendamment du Groupe Oxygem, anciennement Adistar, la fédération d'entreprises spécialistes du marketing électronique rattachée au fond familial Créadev, plusieurs membres du clan Mulliez développent leur propre affaire de e-commerce.  C'est par exemple le cas de Thibault Bayart, fondateur de Vendido. Cette jeune société aide industriels ou distributeurs à revendre sur eBay fin de séries et queues de promo.

 

Auchan gagne 30 places au Top 100 des marques mondiales

8 mai 2009 Le Financial Times a publié l'édition 2009 du classement Millward-Brown  des plus grandes marques mondiales. Si Google consolide son leadership, deux des plus fortes progressions sont à mettre à l'actif de marques à la stratégie discount affirmée : Aldi et Auchan. L'enseigne nordiste voit sa valeur de marque progresser de 48 % sur un an et fait un bon spectaculaire au classement, passant de la 95e à la 65e place.


Décathlon : à fond les chaussures
4 mai 2009 Impressionnante offensive de Décathlon en ce printemps sur les chaussures. Il est vrai que l'enseigne a les coudées franches sur ce marché - l'un des rares avec les lunettes - sur lequel la galaxie Mulliez ne compte pas d'enseigne spécifique. Signe des ambitions de la marque propre Kalenji : deux de ses modèles font actuellement l'objet de campagnes de pub TV : la chaussure running Eliofeet (à gauche) et la ballerine Newfeel (à droite).

 


Gérard Mulliez est prêt à affronter la grippe porcine
28 avril 2009 Il y a une dizaine d'années, Gérard Mulliez et deux de ses frères ont racheté, en marge de l'AFM, la société nordiste MacoPharma, spécialiste des poches de sang pour transfusions. Depuis trois ans cette entreprise développe des masques respiratoires et notamment ceux de la fameuse classe FFP2, recommandée par les instances médicales contre la grippe porcine.

Kiabi a l'expansion sélective

24 avril 2009 La plus importante des enseignes de prêt-à-porter de la galaxie Mulliez est aussi l'une des plus dynamiques. En 2008, Kiabi a ouvert une trentaine de points de vente et enregistré des ventes en hause de 15 %. Mais l'entreprise a l'expansion sélective. Il y a deux ans, elle s'était retiré du Moyen-Orient. L'an passé, elle a fermé son unique magasin chinois. Kiabi concentre désormais ses efforts sur la France (200 magasins), l'Espagne (46), l'Italie (12) et la Russie (3).

 

La Ferme du Sart inquiète des paysans

24 avril 2009 Développée à Villeneuve d'Ascq par Mathieu Leclercq, l'un des fils du fondateur de Décathlon, la Ferme du Sart est un concept inspiré des magasins où les agriculteurs écoulent eux-mêmes leur production. La Voix du Nord se fait l'écho de l'inquiétude de la Confédération paysanne. Le syndicat craint que l'expansion de la formule (un chiffre de 15 unités est avancé) se fasse aux détriments des exploitations qui vivent de la vente directe.


Auchan change (encore) de slogan

20 avril 2009 Exit "La vie Auchan, elle change la vie", place à "Vivons mieux, vivons moins cher". Trois ans après avoir déboulonné son slogan historique "Auchan, la vie, la vraie", l'enseigne d'hypermarchés se dote d'une nouvelle signature. On y retrouve toujours la notion de vie, mais dorénavant associée à une promesse discount clairement affirmée.


Norauto investit dans le covoiturage

17 avril 2009 Le groupe nordiste annonce avoir pris une participation de 20 % au capital de la société Green Cove Ingénierie, n°1 français du covoiturage via le site 123envoiture.com. Il s'est pour l'occasion associé à la SNCF qui prend également 20 % au travers d'Eco-Mobilité Partenaires.


Accord de GPEC chez Auchan
15 avril 2009
 Le site spécialisé WK-RH détaille l'accord de GPEC (gestion prévisionelle des emplois et des compétences) signé à la fin mars chez Auchan. En ligne sur le site les 16 pages du document co-signé par quatre organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC et FO).

Auchan poursuivi pour non respect du Smic horaire
14 avril 2009
Le Parisien évoque le procès verbal dressé par l'Inspection du Travail à l'encontre de Auchan Cergy (95) pour non respect du Smic horaire. Le Parquet poursuit le distributeur, l'audience a été repoussée au 11 juin. En novembre dernier, dans le Rhône, Carrefour a été sévèremment condamné pour des raisons similaires : amputation des temps de pause sur les salaires, soit - 5 % sur les fiches de paie.


11 boutiques ouvertes pour Alice Délice
8 avril 2009 En 2008, l'enseigne Alice Délice, développée par Wilfrid André et dont l'AFM est actionnaire à 33 % via le fonds Créadev, a doublé le nombre de ses boutiques. On en trouve désormais 10 en France et une première en Belgique, à Anderlecht. Le concept : la cuisine au quotidien avec une offre associant ustensiles, livres et épicerie fine.

Auchan a trouvé 1 milliard d'euros en 30 minutes

7 avril 2009  Comme l'an passé à pareil époque, Auchan a fait appel au marché obligataire et émis un emprunt global d'1 milliard d'euros. L'engouement a été tel que les ordres ont représenté plus de 6,5 fois la somme demandée et qu'il a fallu refermer le carnet d'ordres 30 minutes après son ouverture. L'enthousiasme des investisseurs n'a donc pas eu à souffrir de la récente révision par Standard & Poors, de "stable" à "négative" de la perspective d'Auchan après l'affaiblissement de ses mesures crédit.


La Vignery passe en mode expansion

6 avril 2009 2009 est une année faste pour les fils de Stéphane Mulliez, le patron de Picwic. Après Hugues, dont l'enseigne Youg's est en train de négocier la reprise de Surcouf (lire ci-dessous), c'est Romain qui développe son réseau de caves libre-service La Vignery. LSA annonce en effet l'ouverture de deux nouveaux points de vente, dans le Nord, qui viendront cet automne s'ajouter aux trois déjà exploités en région parisienne à Rambouillet, Corbeil-Essonnes et Cesson. Il est à noter que, comme leur père, Romain et Hugues Mulliez développent leurs affaires à titre personnel, en marge de l'AFM.


Youg's négocie la reprise des magasins Surcouf à PPR

2 avril 2009  Le groupe PPR annonce être entré en négociations exclusives avec Hugues Mulliez, patron de l'enseigne Youg's, en vue de lui céder ses cinq magasins de matériel informatique Surcouf. Créé en 1999 par l'un des fils de Stéphane Mulliez (fondateur de Picwic), Youg's compte trois points de vente, à Villeneuve d'Ascq (59), Hénin-Beaumont (62) et Lieusaint (77).

 

Décathlon reporte l'ouverture de son usine de vélos
28 mars 2009  Rapportant des propos tenus à Taipei, les sites Bike Biz et Bike Europe indiquent que Décathlon pourrait retarder de deux ans l'ouverture de son usine de vélos intégrée au B'Twin Village de Lille. Raison invoquée : un stock de vélos qui atteignait fin 2008 le million d'exemplaires.

Leroy-Merlin, l'enseigne où il fait bon vivre

25 mars 2009 Le classement 2009 des Best Workplaces vient d'être publié. Leroy-Merlin y conserve son titre de première entreprise française. Au hit-parade général des entreprises où il fait bon travailler, l'enseigne-phare du groupe Adéo gagne deux places et se classe dorénavant en 4e position. Evidemment, les bonnes performances du FCP maison (avec une valeur de part multipliée par 2,4 en cinq ans) n'e sont pas étrangères à l'indice de satisfaction des collaborateurs enquêtés.


Oxylane confirme l'installation de Kipsta à Tourcoing

23 mars 2009 Dans le cadre de sa stratégie visant à doter chacune de ses marques de ses propres installations, le groupe Oxylane (Décathlon) a annoncé officiellement vendredi 20 mars l'implantation du futur siège de Kipsta (sports collectifs) sur la zone de l'Union, située à Tourcoing. Présente à la conférence de presse, Martine Aubry, présidente de Lille Métropole, s'est félicitée : "Ce groupe est un joyau pour notre agglomération" a-t-elle déclarée, rapporte les Echos.

 

Challenges évalue la fortune des Mulliez en chute de 29 %
19 mars 2009 
Challenges.fr a mis à jour le palmarès des 10 premières fortunes françaises. Depuis l’été 2008, crise oblige, leur patrimoine professionnel a fondu de près de 37 milliards d’euros. Gérard Mulliez conserve la première place du classement avec 14,9 milliards d'euros, un montant en repli de 29 % par rapport à juillet 2008. Reste à espérer pour les salariés actionnaires d'Auchan que les experts roubaisiens qui d'ici quelques jours vont donner leur verdict concernant la part Valauchan seront moins pessimistes que les journalistes de Challenges.   

Le 44e Cultura a ouvert ses portes dans le Nord

17 mars 2009  La Voix du Nord annonce l'inauguration par Philippe Van der Wees, patron fondateur de l'enseigne, du premier magasin Cultura dans le département du Nord. Le point de vente fait partie du  nouveau centre Heron Parc développé sur les communes de Villeneuve d'Ascq et de Lezennes. Il s'agit du 44e magasin de cette chaîne qui, bien que développée par un membre de l'AFM, présente la particularité de ne pas avoir son siège dans le Nord mais en région bordelaise. D'après le quotidien nordiste, il n'est pas prévu d'autres ouvertures de magasins Cultura en 2009. 

 

Un ancien d'Amazon nommé à la tête du Groupe 3 Suisses

17 mars 2009  Dans un communiqué de presse, François Migraine, PDG du géant de la vente à distance, annonce la nomination au poste de directeur général délégué de Denis Terrien. Agé de 44 ans, il avait été en 1999 le fondateur d'Amazon.fr. Une expérience qui lui sera des plus utiles à l'heure où, comme tous les acteurs de la VPC, les 3 Suisses voient la vente en ligne prendre le pas sur les catalogues.

 



Kiabi inaugure les premiers soldes flottants
13 mars 2009  Le site LSA.fr révèle que l’enseigne de prêt-à-porter fondée par Patrick Mulliez va organiser une semaine de soldes du 18 au 24 mars. Kiabi est la première chaîne à mettre en œuvre la nouvelle règlementation, en vigueur depuis le premier janvier, qui offre aux distributeurs la possibilité d’organiser jusqu’à deux semaines de soldes en saison.

Partager cet article

Repost0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 22:01

le président du "comité des sages" de l'AFM


Portrait   Dimanche 5 octobre 2008, il est près de 23 heures. Arte diffuse « Affaires de grandes familles ». Ce documentaire de Samuel Gantier apporte un éclairage très précis sur la vie et les rites des dynasties industrielles nordistes, celles des Motte, Tiberghien, Dufour et … Mulliez. Pour Marc Mulliez, président du conseil de surveillance de l'AFM, le comité des sages du clan roubaisien, c'est un véritable cauchemar qui commence. A l'écran, pendant de longues minutes, vont se succéder les témoignages de ses deux enfants et de leur mère. Les propos tenus face à la caméra n'ont pourtant rien de dérangeant ni de polémique. Pour l'intéressé, néanmoins, entendre son ex-épouse évoquer leur première rencontre ou son fils exposer les avantages du système entrepreneurial Mulliez sont un véritable supplice. Parmi les membres du clan impliqués dans les affaires, Marc Mulliez est non seulement l'un des plus secrets, il est aussi l'un des tenants de la ligne dure en matière de non communication et de distance à tenir vis à vis de l'extérieur.

Marc Mulliez a eu 71 ans au printemps. Il est né en avril 1938 et fait partie de la branche des Louis, dont les représentants, sur les photos de famille, occupent à eux seuls pratiquement la moitié du cliché. Il a grandi entouré de 12 frères et soeurs (dont Gonzague, le fondateur de Saint-Maclou ou encore André, le créateur de Réseau Entreprendre). Il a un frère jumeau, Luc. Contrairement à la branche des Gérard, qui donna naissance à Phildar puis Auchan, les Louis ont toujours conservé un penchant plus industriel. Propriétaire à titre personnel, en marge du pacte familial donc, des sociétés textiles Customagic (tissus d'ameublement) et Pierre Dubost (linge de maison), Marc Mulliez perpétue à sa manière cette tradition familiale. Après des études à l'Institut Technique Roubaisien, le jeune homme est envoyé en stage en Allemagne dans une entreprise de fibres synthétiques, la Vereinigte Glanzstoff Fabriken (VGF). S'en suit un service militaire en Algérie puis, au retour, diverses expériences au sein des entreprises familiales, notamment chez Phildar. (ci-dessus Marc Mulliez en 1964, photo d'archives, Kurt Nacken).

Tout au long de sa carrière, Marc Mulliez a mené en parallèle ses affaires personnelles, à Tourcoing, regroupées dans la holding Alema (ci-contre), et le suivi des enseignes textiles détenues collectivement par la famille. C'est ainsi qu'il a présidé les conseils de surveillance de Phildar, Cannelle mais également des deux enseignes de prêt-à-porter masculin, Jules et Brice. De 1998 à 2006, il a assuré deux mandats au sein du conseil de gérance de l'association familiale. Le 17 mai 2008, il a été élu à la présidence du conseil de surveillance de l'AFM, une charge moins prenante que la gérance mais un fauteuil des plus symbolique. Véritable conseil constitutionnel de la "nation" Mulliez, cette instance est chargée de valider les choix stratégiques des gérants commandités, de réfléchir à l'avenir de l'AFM - à la fois en termes de développement et de maîtrise du risque pour les actionnaires - et de préparer les évolutions réglementaires. Elle est systématiquement représentée dans les conseils de surveillance des entreprises. Renouvelé tous les quatre ans, ce conseil présente la particularité de ne regrouper que des élus ayant obtenu au moins des 50 % des suffrages. C'est ce qui explique que le dernier bureau sorti des urnes familiales ne compte que quatre membres au lieu de six précédemment.

Les deux enfants de Marc Mulliez travaillent non loin de lui : Alexis dirige Customagic (16 millions d'euros de chiffre d'affaires, 50 salariés à Halluin) tandis que Camille, sa fille, est en poste chez Phildar. Son gendre, Aymeric Poutiers, est quant à lui DRH de l'enseigne Agapes Express (kiosques So Good et Pizza Paï).

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 09:50


  Dernière minute
- Ce vendredi 10 juillet, la commission départementale d'aménagement commercial d'Ille-et-Vilaine a autorisé par cinq voix pour, trois voix contre, la construction au nord de Rennes d'un ensemble comprenant un hypermarché Auchan non-alimentaire de 10 000 m². Le projet (photo Auchan) comprend également un Auchan Drive ainsi qu'une galerie marchande de 11 650 m². Aux termes d'intenses tractations, les élus bretons se sont finalement rangés derrière les maires de Betton et Rennes qui soutenaient le projet. Les éventuels recours contre cette décision doivent être déposés devant la commission nationale (CNAC) dans un délai d'un mois, laquelle a alors quatre mois pour faire connaître son avis.
Concernant le
rapport d'instruction défavorable de la préfecture, il a fait l'objet, à la veille du vote, de compléments de nature à assouplir son avis. Cela faisait de nombreuses années que le groupe Auchan cherchait à s'implanter sur Rennes. A Betton, il cotoiera un Leroy-Merlin et un Décathlon, ouverts, eux, depuis deux ans.

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 04:45


A la veille de son passage en CDAC, le dossier du futur Auchan non-alimentaire au nord de Rennes n'en finit pas de semer la zizanie entre les élus des différentes collectivités territoriales appelés à voter vendredi en commission. Soutenant le projet, le maire et les barons locaux du PS doivent faire face à des opposants très déterminés, y compris au sein de leur propre majorité. Qui plus est, mardi, un élément imprévu est venu perturber les élus. D'ordinaire réservé à la seule lecture des membres de la CDAC, le rapport d'instruction rédigé par la direction départementale de l'équipement s'est retrouvé diffusé à une liste de destinataires plus longue que prévu... Et il apparaît que ce document "confidentiel" consiste en une sévère critique du projet présenté. Les services de la préfecture estiment notamment que cet hyper au milieu des champs (voir la photo) ne répond pas aux nouvelles exigences en matière de développement durable. Alors qu'Auchan et ses alliés de Rennes Métropole tablaient sur un rapport globalement neutre, ils se retrouvent avec une synthèse à charge. Si, comme il est probable, la décision de vendredi - qu'elle soit favorable ou non - fait l'objet d'un recours en CNAC, c'est sur ce même rapport que la commission nationale s'appuira le moment venu. Du coup, il n'est pas à exclure que pour éviter de faire monter à Paris cet encombrant dossier, Auchan retire in extremis son projet en CDAC... et attende quelques mois de plus l'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l'urbanisme commercial.

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 06:55

 


Vendredi 10 juillet, la Commission départementale d'aménagement commercial (CDAC) d'Ille-et-Vilaine va se prononcer sur l'ouverture d'un centre commercial Auchan prévu à Betton, au nord de Rennes (photo DR / Ouest France). Bien que le projet soit d'un rayonnement commercial local, ce dossier a valeur de test national.
Tout d'abord, si Auchan obtient le feu vert, il s'agira de son premier hyper non-alimentaire, une nouvelle enseigne "
Auchan Home" qui s'inscrit dans la stratégie de diversification des concepts chère au groupe nordiste.
Surtout, depuis l'entrée en vigueur à l'automne dernier de la loi de modernisation de l'économie, le dossier rennais est devenu d'une certaine manière emblématique. D'une part parce que dans un pays présentant la plus forte densité européenne d'hypermarchés, les créations ex-nihilo sont désormais très rares. D'autre part, du fait des contraintes imposées par la charte locale d'urbanisme commercial qui proscrit toute nouvelle ouverture d'hyper sur l'agglomération. Une disposition du type de celles contre lesquelles s'était précisément élevé le député Charié, rapporteur de la LME, au motif qu'elles contenaient des critères "économiques" que le législateur ne veut plus voir pris en compte dans les délibérations.
Reste qu'en remplaçant les anciennes CDEC par les CDAC, les députés ont renforcé le pouvoir des élus au détriment des structures consulaires. Et là encore, le cas rennais est très intéressant. Sur les 8 membres de la CDAC, 5 sont des élus locaux. Il se trouve que s'agissant du dossier d'Auchan Betton, l'homogénéité politique est de règle puisque les 5 collectivités concernées (Ville, métropole, commune, EPCI et département) sont toutes du même bord politique, en l'occurrence socialiste. Il n'empêche, entre les "pro" et les "anti" de cette même majorité, la fracture est réelle. Témoin le conse
il de Rennes Métropole avec d'un côté un adjoint au commerce opposé au projet mais de l'autre des poids lourds qui y sont favorables.

Profitant de la controverse, certains s'invitent au débat. C'est par exemple le cas des commerçants du centre-ville, regroupés au sein du Carré Rennais, qui faute de pouvoir peser en commission sur l'issue du vote, ont convié la presse pour exprimer leur opposition au projet. C'est aussi le cas de la CFDT, qui a envoyé en fin de semaine un courrier aux membres de la CDAC les mettant en garde contre les conséquences d'un vote favorable.

Une chose semble acquise, quelle que soit l'issue du vote de vendredi, ceux qui auront perdu exerceront un recours devant la commission nationale (la CNAC).

Pour l'heure, voici les grandes lignes du projet tel qu'il va être défendu en fin de semaine par Auchan :

  • un hypermarché non-alimentaire de 10 000 m²,

  • une galerie marchande à ciel ouvert de 11 650 m² au global

  • sept restaurants, un Auchan Drive

  • 250 emplois créés, 30 millions d'euros d'investissements

  • un objectif de chiffre d'affaires compris entre 80 et 100 millions d'euros.


Partager cet article

Repost0
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 07:54


La filiale d’Auchan prévoit 12 ouvertures cette année. Géré en totale autonomie par rapport aux hypers, Chronodrive se déploie nationalement. Le pionnier du « clic and drive » vient en outre de rénover son site web.    

                  En partenariat avec

Signe de la dimension désormais nationale de l’enseigne, la page d’accueil du nouveau site web de Chronodrive arbore fièrement une carte de France de ses implantations. Dix sites étaient ouverts à la fin juin et quatre autres le seront prochainement. D’ici la fin de l’année, à en croire un plan d’expansion qui n’a pas été remis en question par la crise, le réseau devrait atteindre le seuil des 20 établissements. En termes d'emplois, les effectifs vont doubler dans les six mois, passant de 500 à 1 000 personnes.

A la faveur des 5 ouvertures de 2008 et des 12 prévues cette année, la filiale du groupe Auchan, pionnier du « clic and drive » est clairement passée en mode déploiement. Outre celles de son berceau nordiste, l’enseigne compte des unités en Bretagne, Touraine, région parisienne, Champagne et Sud-Ouest. La formule « commande en ligne + enlèvement sur site » séduit un nombre croissant de clients qui apprécient l’accès facile aux Chronodrive. Situés en dehors des centres commerciaux, directement en bordure des grands axes sur les trajets domicile / travail, ils se distinguent de ce point de vue des drives adossés à des magasins classiques.

Deux Chronodrive à Rennes en 2010

Bien que contrôlé à 95 % par Auchan, Chronodrive fonctionne comme une entreprise autonome. De manière assez surprenante, jusqu’à peu, il n’y avait aucune concertation avec le service qui pilote le développement des Auchan Drive adossés aux hypers. C’est ainsi, par exemple, qu’un directeur de magasin a appris par le maire de sa commune à qui il venait présenter son projet de Drive que Chronodrive était sur le point de déposer un permis de construire à seulement quelques kilomètres de son hyper. A chacun ses études de marché, à chacun ses équipes d’expansion, et donc à chacun ses projets.

On aurait pu imaginer que l’entreprise privilégie d’abord les agglomérations dont Auchan est absente, histoire de ne pas venir grignoter des parts d’un même gâteau. Il n’en a rien été, témoin les quatre unités ouvertes sur Nantes et Bordeaux, deux villes où Auchan est bien présent. Sur Rennes, une ville dont l’enseigne au rouge-gorge est absente, deux projets Chrondodrive vont se concrétiser au cours de ce second semestre.

Mise en place d’un programme de fidélité

L’indépendance des deux concepts se vérifie également au plan de la politique commerciale. Un point commun tout de même : le service est gratuit. Pour le reste, prix et assortiment notamment, là encore, l’autonomie est de règle. Globalement, les 7 500 références de Chronodrive sont en moyenne de 1 à 3 % plus chères que sur AuchanDrive.fr (6 000 références). La nouvelle version du site de vente en ligne de Chronodrive est des plus marchande. Au sein du magasin virtuel, en plus de l’entrée classique des traditionnels rayons, l’internaute peut se diriger directement vers des corners promo, nouveautés, espace bio ou encore boutique hard-discount (250 références). A signaler la mise en avant du programme de fidélité Chrono + : 5 % de réduction sur les produits Auchan, Mmm ! et Rik & Rok et des réductions à cagnotter sur une sélection mensuelle de références de grandes marques. En page d’accueil, les visiteurs se voient aussi proposer une sélection d’une dizaine de références de petit électro-ménager premier prix. Une manière de faire savoir que l’offre de Chronodrive est dorénavant élargie à de nouvelles familles de produits, y compris également une gamme de fournitures scolaires.

 

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 06:43


Ce 1er juillet, l'abaissement du taux de la TVA à 5,5 % dans les restaurants fait l'actualité. J'ai eu l'occasion d'évoquer dans ma note du 9 juin les stratégies prix mises en place dans les enseignes d'Agapes, n°2 en France de la restauration commerciale avec Flunch, Pizza Paï, Amarine, etc.
Ces dernières années, faute du feu vert bruxellois nécessaire à cette baisse de la TVA, l'Etat français avait mis en place un système de subventions qui avait pris la forme d'une aide à l'emploi. Ce qu'on appelait les aides HCR (pour hôtels, cafés et restaurants). Plafonnées à 30 équivalents temps plein par établissement, ces aides étaient essentiellement destinées aux entreprises indépendantes, y compris les franchisés type McDonald's. Organisées en structure succursaliste intégrée, les enseignes d'Agapes ne pouvaient pas en bénéficier au-delà de 30 employés. Constatant que les concurrents
dotés de structures juridiques distinctes par établissement étaient, eux, éligibles aux aides, Agapes a calculé qu'en 2007, ce sont ainsi près de 12 millions d'euros d'aides que le groupe n'a pas été en mesure de capter.
L'an passé, deux des enseignes (Flunch et Amarine) ont donc décidé d'aller "chercher les aides" en procédant à un changement de statut juridique. Les autres ont reculé devant la charge de travail et les coûts administratifs conséquents, préférant miser sur la baisse de la TVA (et ils ont eu raison !). Flunch a déployé des moyens très importants et mobilisé ses services centraux pour gagner un an d'aides... mais qui disparaissent aujourd'hui avec la TVA à 5,5 %. Cela faisait partie des contreparties demandées par le gouvernement. Autrement dit, le jeu en valait la chandelle, mais ça ne sert maintenant plus à rien...

Partager cet article

Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 18:41


C'est à un exercice délicat de communication que s'est livrée aujourd'hui la direction d'Auchan France. Confronté à des objectifs de cash qui n'ont pas été atteints au premier semestre - ce que le communiqué de presse se garde néanmoins d'indiquer -, l'entreprise a choisi de tailler dans ses coûts et de supprimer 1 400 postes dans certains métiers notamment conseillers de vente, livreurs, personnels administratifs et autres employés des sytèmes d'information. Pour faire passer plus facilement l'annonce de cette réduction d'effectifs, Auchan France a choisi de mettre en avant sa démarche de gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences. Présenté hier au comité central d'entreprise, le nouveau volet de cette GEPC court jusqu'en 2012 et inclut la création de 2 500 postes, notamment dans les relais de croissance que sont les filiales dites "multicanal" (Auchan Drive, AuchanDirect) et les ouvertures de magasins (Kremlin-Bicètre ainsi que les nouveaux concepts Auchan City à Tourcoing et Auchan Gourmand à Marseille).
Au global, sur trois ans, et en laissant de côté les recrutements liés au turn-over naturel (4 500 employés), le solde reste positif et devrait permettre à l'entreprise d'atteindre 51 000 salariés contre 50 100 actuellement. Signée précédemment en mars dernier par 4 des 5 syndicats représentés chez Auchan (ci-dessus la page des signatures, seul manque le paraphe de la CGT), la GEPC vise à "adapter l'organisation de l'entreprise tout en maintenant un cadre de plein emploi pour ses collaborateurs".

Partager cet article

Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 14:13


Le blocage de l'entrepôt de Brice au Mans a été levé mardi 23 juin en fin de journée. Dans la foulée des nouvelles propositions faites par la direction, "bien au-delà des propositions initiales" d'après des salariés, la fin de la grève a été votée à l'unanimité. Les négociations ont repris.
Non évoqués dans un premier temps, d'éventuels reclassements au sein de magasins sarthois de la galaxie Mulliez pourraient être mis sur la table. Une précision : la société Artediem (enseigne Cadréa), qui a elle aussi son siège au Mans, n'est pas concernée par cette jurisprudence de bon cousinage. Bien que propriété d'un membre de la famille Mulliez (Patrick Bayart), elle est - contrairement à Brice - totalement indépendante du périmètre de l'association familiale Mulliez.

Partager cet article

Repost0
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 09:01
Comme des millions de Français, les salariés du siège de Brice au Mans ont sans doute vu "Bienvenue chez les Ch'tis". Dans la vraie vie, pourtant, la perspective qui leur est offerte de rejoindre Roubaix ne les fait pas franchement rire. Consécutive au rapprochement de l'enseigne avec Jules et Brice, la décision de déménager le siège sarthois ne plaît guère aux employés. Depuis la semaine passée, 71 des 104 salariés concernés sont en grêve (photo Le Mans TV) et bloquent l'entrepôt. Alors que la plupart des salariés ont décliné les propositions de mutation dans le Nord, le conflit porte sur les mesures d'accompagnement : congés de reclassement et indemnités de licenciement. La direction propose 10 000 euros ; les syndicats réclament 15 000 euros plus 3 000 euros par année d'ancienneté.


Partager cet article

Repost0

La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.