Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 06:18
Un bras de fer fiscal à plusieurs centaines de millions d'euros

(Photo ci-dessus) : des membres de la famille Mulliez lors d'une réunion interne)

Je publie ce matin, sur Challenges.fr de nouvelles révélations au sujet des démêlés fiscaux du clan Mulliez :

-------------------

Un nouveau front fiscal ouvert chez les Mulliez

L’association familiale Mulliez n’en a pas fini avec le fisc. L’enquête judiciaire ouverte pour fraude fiscale et qui a débouché le 10 mai dernier sur une série de perquisitions en France, Belgique et Luxembourg, n’est pas le seul front sur lequel le clan nordiste est dans le collimateur des autorités. Selon nos informations, une procédure de redressement de très grande ampleur est actuellement en cours. Bercy conteste en effet les valeurs des actifs déclarés par les actionnaires de l’empire de distribution. En apparence, le litige est mineur : alors que les Mulliez appliquent sur les titres non cotés de leurs sociétés en commandite par actions une décote de non liquidité de 20 %, l’administration fiscale considère que l’abattement doit être limité à 15 %. Pas de soupçons de fraude ici, simplement une rectification pour insuffisance de valeur vénale déclarée. Sauf que ces 5 % d’écart ont vocation à s’appliquer aux 700 associés actionnaires de l’AFM et à des actifs estimés à 26 milliards d’euros. Le fisc entend en outre recalculer de manière rétroactive à partir de 2010 et donc procéder à des rappels sur cinq années.

Le redressement pourrait globalement atteindre plusieurs centaines de millions d’euros. L’assiette concernée est celle retenue non seulement pour l’ISF, l’impôt de solidarité sur la fortune, mais également pour les droits perçus lors des successions et autres dissolutions de sociétés civiles. Au passage, certaines des successions, faisant suite aux décès des membres les plus anciens du clan, peuvent représenter un vrai jackpot pour l’Etat du fait de l’ampleur de la réalisation des plus-values latentes. Dans certains cas, ces dernières représentent plus de 80 % de la valeur des titres.

Lors de la dernière assemblée familiale, fin mai, Barthélémy Guislain, le président de l’AFM a dénoncé des « attaques et une suspicion malveillante » : « En dépit de notre train de vie mesurée, de notre discrétion médiatique et des 600 000 emplois créés, certains pensent que si nous avons réussi, c’est parce que nous avons triché. » Le bras de fer dans lequel le clan Mulliez est engagé face aux services fiscaux pourrait durer plusieurs années, eu égard à sa détermination « à se battre pour faire valoir [son] bon droit ». Sous couvert d’anonymat, certains associés familiaux estiment que l’information judiciaire ouverte est une réaction aux nombreuses contestations adressées ces dernières années par les avocats fiscalistes familiaux à l’administration.

Ces escarmouches concernent les associés actionnaires de l’AFM, pas ses entreprises. Les sociétés concernées sont pour leur part assujetties à un impôt moyen sur les bénéfices de plus de 35 %. En faisant référence aux seulement 7 % acquittés par Amazon, les lobbyistes du clan nordiste ne font pas mystère de la marge de manœuvre considérable dont ils disposent en matière d’éventuelle relocalisation fiscale... Un dossier qui devient dès lors éminemment politique, s’agissant du premier acteur familial non coté de l’économie française.

Bertrand Gobin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Blog Mulliez
commenter cet article

commentaires

Bertrand 10/08/2016 01:16

Tout est venu du reportage de canal plus. Un journaliste a demande au ministre de l economie de commenter le reportage. Le plus stupide c est gonzage mulliez qui a dit devant les cameras qu il n avait jamais rempli de sa vie une feuille d impots. Cela a alerte le fisc. Mr gobin avez vous des news sur la rencontre privee entre gerard mulliez et emmanuel macron ? Cela ne devait pas etre un rendez vous pour boire du the.

Yoan 23/07/2016 23:00

C'est incroyable. Cette famille ne paie pas d'impôts, via des évasions fiscales.Pendant ce temps, en France, nous allons supprimer 22 000 postes dans les hôpitaux par manque de moyens. La famille Mulliez qui habite en Belgique se fait soigner en France. Si nos riches payaient leurs impôts alors nous pourrions préserver ces 22 000 postes. Mais cette famille n'a aucunes valeurs. Ils ne pensent qu'au FRIC. Cela va les perdre au long terme.

Michel 09/07/2016 02:42

Les valeurs de partage des "Mulliez" s'effondrent. Plus personne n'y croit. La confiance s'effondre, le progrès n'existe plus. La grogne monte. Le syndicat maison "CFTC" est en déclin. Ce syndicat n'a plus la confiance des salariés ( à force d'être le petit caniche de la Direction générale ). Bref, tout s'écroule. Mais quand on touche le fond, on ne peut que remonter.... Vers un nouvel Auchan. Une nouvelle vision. Nous l'espérons tous.

La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.