Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 06:55

 


Vendredi 10 juillet, la Commission départementale d'aménagement commercial (CDAC) d'Ille-et-Vilaine va se prononcer sur l'ouverture d'un centre commercial Auchan prévu à Betton, au nord de Rennes (photo DR / Ouest France). Bien que le projet soit d'un rayonnement commercial local, ce dossier a valeur de test national.
Tout d'abord, si Auchan obtient le feu vert, il s'agira de son premier hyper non-alimentaire, une nouvelle enseigne "
Auchan Home" qui s'inscrit dans la stratégie de diversification des concepts chère au groupe nordiste.
Surtout, depuis l'entrée en vigueur à l'automne dernier de la loi de modernisation de l'économie, le dossier rennais est devenu d'une certaine manière emblématique. D'une part parce que dans un pays présentant la plus forte densité européenne d'hypermarchés, les créations ex-nihilo sont désormais très rares. D'autre part, du fait des contraintes imposées par la charte locale d'urbanisme commercial qui proscrit toute nouvelle ouverture d'hyper sur l'agglomération. Une disposition du type de celles contre lesquelles s'était précisément élevé le député Charié, rapporteur de la LME, au motif qu'elles contenaient des critères "économiques" que le législateur ne veut plus voir pris en compte dans les délibérations.
Reste qu'en remplaçant les anciennes CDEC par les CDAC, les députés ont renforcé le pouvoir des élus au détriment des structures consulaires. Et là encore, le cas rennais est très intéressant. Sur les 8 membres de la CDAC, 5 sont des élus locaux. Il se trouve que s'agissant du dossier d'Auchan Betton, l'homogénéité politique est de règle puisque les 5 collectivités concernées (Ville, métropole, commune, EPCI et département) sont toutes du même bord politique, en l'occurrence socialiste. Il n'empêche, entre les "pro" et les "anti" de cette même majorité, la fracture est réelle. Témoin le conse
il de Rennes Métropole avec d'un côté un adjoint au commerce opposé au projet mais de l'autre des poids lourds qui y sont favorables.

Profitant de la controverse, certains s'invitent au débat. C'est par exemple le cas des commerçants du centre-ville, regroupés au sein du Carré Rennais, qui faute de pouvoir peser en commission sur l'issue du vote, ont convié la presse pour exprimer leur opposition au projet. C'est aussi le cas de la CFDT, qui a envoyé en fin de semaine un courrier aux membres de la CDAC les mettant en garde contre les conséquences d'un vote favorable.

Une chose semble acquise, quelle que soit l'issue du vote de vendredi, ceux qui auront perdu exerceront un recours devant la commission nationale (la CNAC).

Pour l'heure, voici les grandes lignes du projet tel qu'il va être défendu en fin de semaine par Auchan :

  • un hypermarché non-alimentaire de 10 000 m²,

  • une galerie marchande à ciel ouvert de 11 650 m² au global

  • sept restaurants, un Auchan Drive

  • 250 emplois créés, 30 millions d'euros d'investissements

  • un objectif de chiffre d'affaires compris entre 80 et 100 millions d'euros.


Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand Gobin - dans L'actualité de l'empire
commenter cet article

commentaires

Philippe 07/07/2009 23:00

Vous omettez une information importante à propos du courrier de la CFDT. Il est signé du délégué syndical du magasin Géant Casino de Rennes ... qui a évidemmnt tout à perdre face à l'arrivée de ce concurrent dynamique.

La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.