Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 19:28


(photo AFP)

Pionnier de l’hypermarché en Russie, Auchan s’était jusque-là développé dans ce pays uniquement par le biais de la croissance organique. Une expansion néanmoins menée tambour battant, en témoignent les 17 magasins ouverts depuis 2002. Aujourd’hui, le groupe nordiste donne un coup d’accélérateur à sa politique d’expansion. Auchan vient de effet de signer la reprise des 14 hypermarchés Ramstore (de 3 000 à 10 000 m²) de la société Ramenka, ce qui - ajouté aux 17 magasins arborant déjà l’enseigne au rouge-gorge - porte son parc d’hypermarchés à 31 unités en Russie. Le passage des Ramstore sous enseigne Auchan devrait s’effectuer, selon Les Echos, au cours du 1er semestre 2008.
Déjà considérable, l’empreinte d’Auchan sur Moscou est donc encore appelée à se renforcer avec potentiellement un total de 19 hypermarchés sur la seule capitale russe. Il n’est toutefois pas à exclure que les autorités locales de concurrence obligent le distributeur français à relâcher quelques points de vente.
(photo Enjoy Prod /  Linéaires) A l’origine, Ramenka était le fruit d’un joint-venture entre deux groupes turcs Migros et Enka Insaat. En novembre dernier, Enka avait racheté pour 542,5 millions de dollars les 50 % de son ex-partenaire. Une opération qui donnait au conglomérat les mains libres pour envisager la cession de sa filiale russe et se désengager de cette activité de commerce de détail, éloignée de ses métiers de base que sont la construction, les grands travaux et la production d'énergie. Au cours des derniers mois, plusieurs noms de repreneurs potentiels avaient été évoqués parmi lesquels X5 Retail, le n°1 de la distribution russe, Mosmart ainsi que Carrefour. Une fois n'est pas coutume, les Mulliez (qui à plusieurs reprises ont raté des affaires parce qu'ils se refusaient à suivre le rythme des enchères imposés par leurs concurrents) se sont cette fois donné les moyens nécessaires à cette opération.

 (photo www.planetretail.net)
Nulle part, Auchan n’a connu un succès aussi fulgurant que celui rencontré en Russie. Non content d’avoir ceinturé la capitale, l'enseigne se déploie maintenant en province avec des magasins à Ekaterinbourg, Nijni-Novgorod, Saint-Pétersbourg et Rostov-sur-le-Don. Les raisons de cette expansion à marche forcée tiennent à l’accueil fait par les consommateurs russes au type de commerce proposé par Auchan. Grâce à sa stratégie discount et au gigantisme de ses points de vente, Auchan bénéficie en Russie d’une extraordinaire capacité d’attraction qui va bien au-delà de l’engouement pour le libre-service et la grande consommation. Dans certains magasins, ce sont pas moins de 20 000 passages en caisse qui sont enregistrés quotidiennement. Transformant ces cathédrales des temps modernes en de fabuleuses cash-machines. La preuve : les trois Auchan réalisant aujourd’hui les plus gros chiffres d’affaires au monde se trouvent …    à Moscou !
Mais ce n’est pas tout : le distributeur français est un adepte de la « marche en escadre ». Tant qu’à avoir les clients sur son parking, autant les encourager à repartir le coffre plein. Nourrir les estomacs, c’est bien ; mais habiller la famille et décorer la maison, c’est mieux. D’où l’intérêt pour les Mulliez, comme ils le font partout ailleurs, de proposer, à coté de l’hypermarché, un choix de magasins complémentaires. Les premières à avoir posé le pied en Russie sont Leroy-Merlin (bricolage, 3 magasins à Moscou), Décathlon (article de sports, 2 magasins), Atak (7 supermarchés de proximité) et Flunch (2 restaurants libre-service). Les centres-auto Norauto et les enseignes de prêt-à-porter Orsay et Brice devraient suivre sans trop tarder. Bref, pour la dynastie roubaisienne, le marché russe est un formidable territoire de conquête. Surtout, ils ont pris dans ce pays une avance décisive sur les autres grands distributeurs internationaux que sont Wal-Mart, Carrefour ou Tesco.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand Gobin - dans L'actualité de l'empire
commenter cet article

commentaires

La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.