Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 14:17

Le Point 23 06 2011Sous les mètres carrés, les milliards. En complément de l'article que je publie cettes semaine dans Le Point sur les stratégies immobilières des distributeurs, je mets en ligne trois éclairages complémentaires sur le sujet. Le premier aujourd'hui, les deux autres suivront la semaine prochaine.

 

La course aux parts de plancher

Record battu. En 2010, l'Administration a délivré des autorisations pour plus de 4 millions de mètres carrés de surfaces de vente, l'équivalent potentiel de 400 nouveaux hypermarchés ou de 4 000 hard-discounts. Peu importe la saturation des entrées de ville ; peu importe l'atonie de la consommation : depuis 2008 et l'entrée en vigueur de la loi de modernisation de l'économie (LME), c'est la course aux parts de plancher. Censé relancer la concurrence, l'assouplissement des règles d'urbanisme commercial a dopé l'expansion des enseignes. Les investissements occasionnés par ces agrandissements ne sont pourtant pas sans conséquence sur la rentabilité des chaînes de magasins. Mais l'enjeu est ailleurs. Parallèlement à leur activité commerçante, Carrefour, Auchan, Leclerc et consorts se constituent en effet des patrimoines fonciers gigantesques. Des murs dont la valeur est bien souvent supérieure à celle des fonds de commerce. Et si les distributeurs se sont rués sur l'open bar ouvert par Bercy en 2008, c'était d'abord pour ne pas passer à côté de l'opportunité immobilière.

 

Les "machines à dire oui" bientôt au rebus

Une nouvelle loi concernant l'urbanisme commercial est en préparation. Pas question cette fois de se faire épingler par Bruxelles comme avec la loi Raffarin de 1996, qui avait provoqué l'ire des autorités communautaires. Le député Piron et le sénateur Braye, rapporteurs de la prochaine loi, ont pris soin de faire valider cette fois le texte par la Commission européenne. Le nouveau dispositif relèvera bien de l'urbanisme de droit commun.

Finis les critères économiques jusque là pris en compte par les CDAC (commissions départementales d'aménagement commercial), ces "machines à dire oui", accusées d'être à l'origine de l'explosion hexagonale des grandes surfaces. Le nouveau texte qui devrait être voté dans l'année redonnera davantage de pouvoir aux maires via les Scot (schémas de cohérence territoriale) et leur nouveau volet "commerce" qui délimitera précisément les secteurs où peuvent s'implanter les grandes surfaces. L'objectif est de privilégier le commerce de proximité et de ne pas autoriser d'implantations en dehors de ce que les rapporteurs appellent les "centralités urbaines".

 

 A suivre :

- L'immobilier, l'autre métier des épiciers : un tour d'horizon des stratégies des différents groupes.

- Le foncier : première richesse de l'empire des Mulliez

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Blog Mulliez - dans Décryptages
commenter cet article

commentaires

J.A. 24/06/2011 21:44


Merci mr Gobin ! en vous associant au torche balle du Point avec la citoyenne coignard, çà vous gêne pas trop de jeter le discrédit sur l'ensemble d'une profession et ses 700 000 salariés...
Finalement, vous aussi, vous faites de l'alimentaire à bas prix !
pouah.


La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.