Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 12:27

Il a beau être clairement indiqué en haut de cette page qu'il s'agit d'un site d'information animé par un journaliste indépendant, certains lecteurs distraits se méprennent parfois. Ce qui me vaut de temps à autre quelques courriers liés à ces méprises.

Il y a d'abord les sollicitations faisant appel à ma générosité ("vous qui êtes si riche et si généreux, aidez donc notre association"). Une fois, j'ai même eu la surprise de recevoir l'appel du directeur de cabinet d'un ministre alors en charge des solidarités actives. Il n'avait même pas pensé (ou alors soigneusement évité) de passer par ses collègues de Bercy pour obtenir les coordonnées de l'AFM...

Il y a ensuite les propositions en tous genre : cela va de l'inventeur en quête d'un grand groupe pour l'aider à développer son projet génial à la start-up qui veut faire une augmentation de capital. Et puis aussi des appels du pied plus ou moins discrets ("untel serait vendeur de son affaire", "tel autre pourrait être intéressé par telle enseigne", etc.)

 

Ces jours-ci, c'est un courrier d'un autre genre que j'ai reçu, celui du représentant d'une société britannique organisatrice de séminaires dorés destinés aux gérants de grandes fortunes. Ils se déroulent le plus souvent en Suisse, à Monaco ou dans les Emirats.

Pensant avoir à faire à un prospect, le managing director de la conférence souhaite m'inviter gracieusement à l'une des sessions. Son courrier est en français mais la traduction - automatique peut-être - laisse à désirer. Il m'explique en effet que ses "convives sont les nababs des plus importantes entreprises familiales du monde". J'imagine d'ici la tête de Gérard Mulliez recevant la même invitation le traitant de nabab ! Pour le dissuader de se déplacer, c'est certainement la formulation idéale.

Il y a au sein de la galaxie Mulliez une entreprise spécialiste des traductions, Art International. Je ne saurais trop leur conseiller de prospecter la société britannique organisatrice de ces forums.

 

Partager cet article

Repost0
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 16:47

 

Quelques photos prises le 6 juin à Miskolc, dans le Nord-Est de la Hongrie, en proie à de graves inondations depuis plusieurs semaines. Au premier plan, un Décathlon ; à l'arrière un hypermarché Auchan.

 

Miskolc 6 juin 2010 (1) Miskolc 6 juin 2010 (2)

 

Miskolc 6 juin 2010 (3)

 

Miskolc 6 juin 2010 (4)

 

Miskolc 6 juin 2010 (5)

Partager cet article

Repost0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 18:26

 

 

Non, je ne prépare pas la sortie d'un prochain ouvrage sur Intermarché. Je viens simplement de prendre connaissance du témoignage d'un ex-postulant désireux d'ouvrir un magasin aux couleurs des Mousquetaires. Ses mésaventures en disent long sur le mépris dans lequel les franchiseurs peuvent parfois tenir leurs futurs associés.

 

L'ACCIDENT

"En mai 2002, la cellule de suivi des postulants nous convoque, comme d’habitude, à la réunion mensuelle des postulants sur un hôtel d’Aix en Provence. Cette journée, animée par un manager professionnel d’équipe de rugby, est intitulée « un esprit d’équipe, un esprit d’entreprise ».
Après la réunion, nous sommes conviés à participer à un match de rugby improvisé entre postulants, en tenue de ville !
Comme mes collègues postulants, je ne suis pas vraiment emballé par cette « excellente idée » au dire des adhérents présents, mais, comme eux, je me vois très difficilement refuser ma participation au match.
En effet, pour nous voir attribuer un bon projet, nous devons nous conduire en Mousquetaire,
c’est-à-dire faire la preuve à tout moment de :
- notre disponibilité,
- notre adaptabilité,
- notre esprit d’équipe,
- notre obéissance absolue.
Résultat : fracture grave du tibia droit, évacuation par les pompiers, hospitalisation de quatre jours et séquelles à vie.
Après l’opération, je reste invalide six mois. Pendant cette période, jamais au grand jamais, aucun responsable du groupement (malgré leur esprit d’équipe) n’effectuera la moindre démarche, ne serait-ce que téléphonique, pour prendre simplement de mes nouvelles ou s’inquiéter de savoir si nous pouvions faire face à la situation dans laquelle l’accident nous a plongés.
L’intégralité des charges et effets de cet accident resteront à nos frais.
Et si cela avait été plus grave ?


LE BRAQUAGE
En juillet 2002, un adhérent (responsable à l’époque au sein de notre direction d’enseigne) me contacte pour le remplacer, pendant ses vacances, sur son point de vente de la région d’Aix en Provence. Le magasin subit un braquage, le lundi matin, à la première livraison du camion de la centrale, un peu avant 6 heures.
Les voleurs me prennent à partie puisque je détiens les clés. Ils me rouent de coups
pour que j’ouvre la porte du coffre-fort. Investi de la responsabilité du point de vente, accroché à donner une bonne image de moi au groupement, je refuse obstinément de l’ouvrir.
Malgré les coups qui redoublent. Malgré le revolver qu’ils m’appliquent sur le crâne et le percuteur qui claque à mon oreille. Ce jour-là, devant ma résistance insensée à livrer le contenu du coffre, ma vie a sans doute tenu à un fil.
Finalement, les voleurs me dérobent mes papiers personnels, mon argent, ma montre et me laissent bien amoché.
J’entends encore le rire de satisfaction de l’adhérent au téléphone à qui je raconte ma
dramatique aventure. Il n’abrègera même pas son séjour au soleil, me laissant le soin
d’accomplir les « déclarations d’usage » auprès de la gendarmerie.
Evidemment tout restera à ma charge ! Pourquoi pas ?"

L'auteur de ce témoignage est depuis en procès contre les Mousquetaires. Une audience est prévue ce mois-ci en Cour d'appel.


Partager cet article

Repost0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:39

 

 

logo-AFM-copie-2.jpg

Les 29 et 30 mai derniers, les 550 associés de la famille Mulliez se sont retrouvés dans le Nord pour leur traditionnel rassemblement. L'assemblée générale des actionnaires revêtait un caractère particulier cette année en raison des élections visant à renouveler le conseil de gérance. A cette occasion, c'est une équipe rajeunie qui a été portée à la tête de la puissante AFM...

Une fois n'est pas coutume, la suite de cet article est payante.

Pour découvrir la composition du nouveau conseil et faire connaissance des 7 gérants élus ce week-end, merci de régler la somme de 2,90 euros au moyen du bouton de paiement sécurisé ci-dessous. L'article vous sera alors envoyé sous forme de pdf.


Partager cet article

Repost0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 18:35
Les équipes des appart-hôtels Olivarius, propriété d'Olivier Leclercq (par ailleurs président du groupe Oxylane), viennent de réaliser un air-dub tout à fait innovant. Par opposition au lip-dub (chant play back mimé avec les lèvres), il s'agit là d'une réalisation play back avec  l'intégralité des instruments joués façon air-guitar.

Partager cet article

Repost0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 17:32

 

 

Quatre ans après le départ de Gérard Mulliez, c'est une nouvelle page de l'histoire d'Auchan qui se tourne. Effective au 1er juillet prochain, la retraite de Christophe Dubrulle, fidèle lieutenant du fondateur d'Auchan, président du directoire depuis 1996, marque le début d'une nouvelle ère au sein du n°2 français de distribution.
Que faut-il retenir des changements annoncés ce matin :
- Vianney Mulliez prend la présidence d'un nouveau comité exécutif qui se substitue au directoire. Cela confirme, sur le papier, son implication opérationnelle dans l'entreprise qui, depuis quatre ans, allait de toute façon bien au-delà de ce que font généralement les patrons non-exécutifs. Il s'agit d'une certaine manière, d'un retour à la gouvernance d'avant 1996, quand Gérard Mulliez était seul maître à bord.
- Philippe Baroukh est nommé, au sein du comex, directeur général des hypermarchés. Le poste est stratégique, la branche représente 80 % de l'activité du groupe. Le DG d'Auchan France est récompensé pour le redressement spectaculaire l'an passé des résultats sur l'Hexagone. Lui qui se plaignait d'être barré dans son évolution de carrière par Arnaud Mulliez, président d'Auchan France, sera dorénavant son supérieur hiérarchique. Un changement que j'avais eu l'occasion d'évoquer il y a quelques semaines.
- Deux jeunes directeurs régionaux étaient en lice pour le poste de DG France, Wilhelm Hubner et Vincent Mignot . C'est finalement ce dernier qui a été promu. Agé de seulement 38 ans, il avait été nommé directeur du magasin de Cambrai en mai 2004. Il était l'un des deux directeurs opérationnels de la région Nord depuis un an.
- la composition du comex inclut, outre Vianney Mulliez et Philippe Baroukh, Patrick Bodin (planification et contrôle de gestion), Jérôme Guillemard (Banque Accord), Benoît Lheureux (Immochan, DRH groupe), Xavier de Mézerac (finances) et Philippe Saudo (supermarchés).
- le conseil de surveillance est remplacé par un conseil d'administration mais dont Vianney Mulliez, son président, n'a pas à ce jour diffusé la composition.

Partager cet article

Repost0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 09:29

 

 

A la faveur du départ en retraite de Christophe Dubrulle et de la mise en place d'une nouvelle gouvernance, Vianney Mulliez confie à Philippe Baroukh la responsabilité de l'ensemble des hypermarchés Auchan (80 % du CA total du groupe). Une belle promotion pour celui qui était jusque-là DG France.


Plus de détails à venir dans la journée sur cette nouvelle gouvernance annoncée hier soir aux cadres du groupe et sur la mise en place d'une structure à conseil d'administration et comité exécutif.

Partager cet article

Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 05:07
Une video qui vient du Portugal : le clip, version flash mob, a été enregistré en présence des clients... face à la ligne de caisses.

Partager cet article

Repost0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 03:50

 


Evol-des-FCP-Mulliez-en-2010.jpg

Les valeurs 2010 des parts des principaux FCP de la galaxie Mulliez sur lesquels les salariés actionnaires peuvent placer leur épargne salariale ont été annoncées. Elles sont reprises dans ce graphique regroupant les enseignes dont les dirigeants ont choisi de développer l'actionnariat salarié et dont une part significative du capital est aux mains des collaborateurs.

 

Les taux d'évolution communiqués, corrélés aux chiffres retenus par la famille Mulliez pour ses propres estimations patrimoniales, fournissent des indications importantes sur l'évolution de la valeur des entreprises concernées.

 

Un constat s'impose : à en juger par les progressions calculées par les experts, la crise n'a pas empêché les enseignes-phares de la galaxie Mulliez de poursuivre leur valorisation.

Pour mémoire, mise à part l'évolution des placements financiers constituant les caisses de rachat, l'évolution des titres des entreprises stricto sensu se base sur les résultats de trois exercices :

- l'année écoulée,

- l'exercice en cours,

- l'année à venir.

Partager cet article

Repost0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 11:21

 

 

Lors de la dernière conférence de presse de Kiabi, il est un point important qui n'a pas été évoqué : le départ de la présidence du conseil de surveillance de Patrick Mulliez, fondateur de l'enseigne en 1978.

Patrick-Mulliez.JPG

 

Agé de 69 ans, il laisse les rênes du pouvoir non-exécutif à un non-familial, Jean-Marie Deberdt, actuel secrétaire général du family office Mulliez, par ailleurs ancien DRH d'Auchan.

 


Cela fait quelques temps que Patrick Mulliez, également à l'origine de Top Office et de Tape à l'oeil, évoquait sa volonté de prendre du champ vis à vis des affaires. Ses cinq filles ne sont guère impliquées dans les entreprises. Quant aux 30 % de capital qu'il détient en direct dans Kiabi - tout comme dans Macopharma d'ailleurs -, c'est un niveau de contrôle tout relatif qui l'oblige à composer avec le conseil de l'AFM et avec son frère aîné Gérard.

 

Avec ce départ, c'est un fondateur supplémentaire qui quitte la présidence d'un conseil de surveillance d'une enseigne de la galaxie Mulliez. S'étaient déjà retirés, tout au moins officiellement :

- Gérard Mulliez, d'Auchan en 2006 puis d'Agapes en 2007

- Eric Derville, de Norauto, en 2008

- Gonzague Mulliez, de Saint-Maclou, en 2008

- Michel Leclercq, de Décathlon, en 2009.

 

Kival 2010 en hausse de 14,92 %

Le départ de Patrick Mulliez a été annoncé aux salariés de Kiabi mardi 11 mai. Le même jour, ils ont appris que le taux du FCP Kival était revalorisé de 14,92 %. Une évolution à mettre en parallèle avec la progression des ventes sur 2009 (+ 16,6 %) et avec les objectifs annoncés pour 2010 : 1,3 milliard d'euros de chiffre d'affaires.

Partager cet article

Repost0

La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.