Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 14:37

 

 

C'est une tendance lourde au sein de la galaxie Mulliez : la nomination de non-familiaux à la tête des conseils de surveillance. Historiquement, les présidences des entreprises revenaient soit aux fondateurs, soit aux piliers du clan. Depuis quelques années, plusieurs entreprises, et non des moindres, ont été dotées de dirigeants non-exécutifs qui ne sont pas des associés de l'AFM. C'est l'illustration d'un certain pragmatisme et d'un principe revendiqué par les Mulliez : l'absence de droit au fauteuil. En la matière, le remplacement ce printemps de Jean-Marie Deberdt à la présidence de Kiabi par Edgard Bonte, gendre du fondateur Patrick Mulliez, est l'exception qui confirme la régle.

Voici la liste des principaux groupes actuellement présidés par des non-familiaux :

- Adéo, présidé par Christophe Dubrulle, ancien président du directoire d'Auchan, qui a succédé à François Leclercq,

- Pimkie, Phildar, Grain de Malice, Orsay, présidées par Richard Maurice (ex-Kiabi, ex-Camaïeu) qui a remplacé Antoine Mayaud et Marc Mulliez,

- Agapes restauration, confiée à Jean-Louis Landrieux après le départ en retraite de Gérard Mulliez,

- Norauto (hors AFM) dont le fondateur Eric Derville a confié la présidence à Joël Toulemonde, par ailleurs patron du groupe Verywear (ex-Devianne).

- 3 Suisses, présidé par Diego du Monceau. Le géant de la VPC, contrôlé à 44 % par les Mulliez et à 51 % par l'Allemand Otto Versand, n'a jamais été présidé par un membre de la famille.

Un DRH familial 

En complément, deux chiffres relatifs à l'implication des associés familiaux dans les entreprises de la galaxie :

Antoine-Mayaud.jpgSur les 603 associés familiaux, 85 sont salariés d'entreprises de l'AFM et une centaine siègent dans les conseils de surveillance ou les divers comités (rémunération, contrôle de gestion, juridique, ressources hulmaines, etc.). Pour pallier à toute éventuelle crise des vocations, l'association familiale multiplie sessions d'informations et séminaires de sensibilisation. L'objectif : entretenir l'affectio societatis et inciter les associés qui le souhaitent à prendre des responsabilités. L'associé en charge de ces programmes est Antoine Mayaud (photo), ancien membre du conseil de gérance de l'AFM, en quelque sorte le DRH familial.

Partager cet article

Repost0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 14:32

 

mandi-zagreb-copie-1.jpgLa presse croate fait état cette semaine de l'arrivée prochaine d'Auchan en Croatie. L'enseigne ferait son apparition au sein du centre commercial Mandi, en périphérie de Zagreb, indique le site Internet Seebiz. Le groupe nordiste ne souhaite pas faire de commentaires et la direction du centre était injoignable ce vendredi. En proie à de réelles difficultés, le centre - propriété de l'Italien Gruppo Zamparini et confié sous mandat de gestion à Colliers - est dépourvu de locomotive depuis la fermeture, en janvier dernier, des 4 700 m² de l'hypermarché Tommy. S'agira-t-il d'une franchise Auchan ou d'une exploitation en propre ? Immochan est-il également sur les rangs ?

Cette entrée en Croatie, si elle se confirme, intervient en tout cas après deux revers internationaux pour le groupe de la famille Mulliez : la fermeture de Dubaï et l'abandon du Vietnam.

Partager cet article

Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 14:23

Alice-Delice-Belgique--Photonews-Trends.jpgCréée en 2002, l'enseigne d'ustensiles de cuisine Alice Délice vient d'ouvrir son troisième point de vente en Belgique, rapporte le magazine Trends. Particularité : ces trois boutiques sont exploitées en franchise par Sylvie et Jean-Michel Baert-Mulliez (ci-dessus, Photonews). Ils sont à la fois associés de l'AFM (qui possède via Créadev un tiers du capital aux côtés du patron fondateur Wilfrid André) et franchisés de l'enseigne. Une situation singulière. Sur l'Hexagone, Alice Délice compte 10 points de vente succursallistes dans le quart Nord-Est du pays et un magasin en franchise à Lyon.

Partager cet article

Repost0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 21:28

HTM-Group.JPGLes collaborateurs du groupe HTM (Boulanger, B Dom, Web Distrib, Electro Dépot, SMS, Sourcing & Creations, B for Pro, Lokeo, Vendido) ont pris connaissance du taux d'évolution de la valeur de part de HTM Invest, le FCP des salariés actionnaires. Il ressort en hausse de 13,83 % sur un an. Ce chiffre a été bien accueilli, après les propos de Francis Cordelette, le directeur général, qui, la semaine passée, avait fait part d'une grande prudence s'agissant du résultat. Le chiffre d'affaires du groupe progresse plus vite que le marché. L'intégration prochaine des magasins Saturn devrait contribuer à réduire l'écart par rapport à Darty, le numéro un du secteur.

Partager cet article

Repost0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 18:58

 

 

 

Exclusif - A Bercy, on a déjà fait les comptes. Ce sont des chèques pour un montant total d'environ 200 millions d'euros que les services fiscaux s'apprêtent à envoyer aux enseignes de la grande distribution. Un pactole qui n'a rien d'un cadeau mais qui constitue le remboursement partiel d'une taxe sur les achats de viande indûment prélevée. Rendue le 16 mars dernier, la décision du Conseil d'Etat ouvrant la voie à la restitution des sommes collectées entre 2001 et 2003 est l'épilogue d'un marathon judiciaire entamé en 1998. Deux ans après le déclenchement de la crise de la vache folle, des distributeurs avaient contesté la légalité d'une première taxe, dite d'équarrissage, destinée à financer la destruction des farines animales. Voté dans la précipitation, le texte violait en fait les règles européennes. Bruxelles ouvre alors une procédure d'infraction contre la France. En 2003, la Cour de justice des communautés européennes (CJCE) confirme la non-conformité du dispositif au droit communautaire. Non compris les intérêts moratoires, c'est une somme de plus d'1,6 milliard d'euros que l'Etat commence à rembourser à l'automne 2004. Bercy fait ensuite volte-face et, invoquant différents vices de procédure, remet en cause les dégrèvements accordés. "Au final, sur la période 2001-2003, le Conseil d'Etat a été convaincu de ne pas avoir à saisir une nouvelle fois la CJCE en question préjudicielle ", observe Sandrine Serpentier-Linarès, avocat spécialiste en droit public (cabinet Fidal), qui défendait à elle seule 600 demandes de restitution. Au regard des sommes initiales, l'Etat s'en tire donc plutôt à bon compte même s'il va devoir verser des pénalités et intérêts qui pourraient alourdir la facture de l'ordre de 35 %.

Bertrand Gobin

Partager cet article

Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 15:47

 

 

00280855.jpgLa filiale d'Auchan spécialiste de l'immobilier commercial prévoit de céder dans le cadre de son programme Croissance + les murs de certains de ses centres commerciaux. L'information a été donnée aux collaborateurs du groupe par Benoît Lheureux, président d'Immochan.

Compte tenu des investissements nécessaires, le groupe peine en fait à développer ses centres commerciaux aussi vite que ses hypers, dont Immochan est pourtant "le meilleur promoteur partenaire". Plutôt que de s'endetter davantage pour accélérer son développement, Immochan souhaite apporter sa valeur ajoutée "à travers la conception, la commercialisation et l'exploitation, sans pour autant être propriétaire des murs". Le groupe envisage ainsi céder les murs de certains centres à maturité pour en financer davantage de nouveaux.

Selon Benoît Lheureux, Immochan entend conserver l'exploitation des centres qui seront cédés et augmentera au final son parc en propriété. "Nous allons accroître notre volume d'affaires et notre valeur".

 Actuellement, Immochan gère 312 galeries dans 12 pays, dont 232 en propriété, le solde en location ou mandat de gestion. Cela représente 1,8 million de mètres carrés de surfaces commerciales (74 % en propriété). La filiale immobilière d'Auchan a dégagé l'an passé 486 millions d'euros de chiffres d'affaires (+7,1 %)

 

Partager cet article

Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 14:04

 

Blog-Mulliez-n2-OverBlog-business.JPG

 

Premier réseau d'hébergement de blogs en France, Overblog communique régulièrement le classement des sites accueillis sur sa plateforme. Sur la base du nombre de visites enregistrées quotidiennement, le blogMulliez.com se place en deuxième position, derrière Eolas, dans la catégorie Business.

Merci chers internautes de votre fidélité.

Partager cet article

Repost0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 11:05

 

 

Intégrées au pôle textile féminin placé sous l'autorité de Richard Maurice, les enseignes Pimkie, Grain de malice et Phildar sont à la croisée des chemins.


07042011127.jpgPimkie tout d'abord. Objet d'un plan social qui s'était traduit à Noël 2009 par le blocage des entrepôts, l'entreprise a été réorganisée, notamment au plan logistique. Cet hiver, l'enseigne a inauguré un nouveau logo (voir photo) mais rares sont pour l'instant les magasins qui l'arborent. Eric Vandendriessche, qui était directeur général, a fait ses valises, direction IDGroup, où il prend la tête des enseignes Okaïdi et Obaïdi.

 

Suite à la décision d'arrêter Xanaka, qui ne subsiste plus en France qu'au fronton d'une vingtaine de boutiques, 180 points de vente ont été transformés en Grain de malice, enseigne initialement développée au sein de Phildar. Perturbées par le changement d'enseigne, déçues par les collections - celle de l'hiver 2010 a été un ratage total -, les clientes n'ont pas suivies. Un vrai flop. A voir si la collection printemps-été est en mesure de redorer le blason déjà terni de cette jeune enseigne.


phildar.jpgConcernant Phildar, la partition de son réseau entre le prêt-à-porter (Grain de malice) et le fil à tricoter (photo Knit Spirit) ne s'est pas non plus déroulée selon les plans. Composé pour l'essentiel de points de vente franchisés, le réseau est démotivé par la nouvelle stratégie du franchiseur. Rares sont les magasins en mesure de s'aligner sur les nouveaux critères imposés depuis Roubaix. De très nombreux contrats ne seront pas renouvelés.

 

Globalement, le pôle textile féminin de la galaxie Mulliez, qui inclut également Orsay et RougeGorge (lingerie ex-Cannelle) représente 2 200 magasins et emploie 12 700 collaborateurs. Son chiffre d'affaires 2010 serait de l'ordre de 1,1 milliard d'euros hors taxes.

Partager cet article

Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 15:44

 

 

 

mes-images-3-0674.jpgLes affiches annonçant l'ouverture d'Auchan City à Tourcoing se déclinent sur trois thèmes : la praticité (un hyper en centre-ville), le bio pas cher et la place accordée aux producteurs locaux. L'argument des prix bas n'est finalement pas très mis en avant. Ce matin pourtant, dans les premiers paniers à passer en caisse, on voyait davantage de produits Pouce (les premiers prix Auchan) que de mentions AB... Le fait est qu'on trouve à Tourcoing plus de prolos que de bobos

 

mes-images-3-0652.jpg

David Guilluy, le directeur du magasin, annonce sa volonté de proposer des prix d'hypermarché. Un rapide comparatif montre qu'Auchan City est sensiblement positionné au même niveau qu'Auchan Roncq sur les références majeures. Sur des produits emblématiques comme le litre de lait premier prix, proposé à 0,55 € ou le Coca 1,5 l (1,30 €), il est même respectivement 4 et 10 centimes moins cher que son voisin.

Le magasin dégage une ambiance marché assez réussie, confortée par le poissonnier et sa collègue des fruits et légumes qui n'hésitent pas à donner de la voix pour vendre la queue de lotte (10,99 € le kilo) ou les fraises d'Espagne (0,99 € les 500 g).

Partager cet article

Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 15:26

 

 

mes-images-3-0701.jpg

Un petit quizz pour ce mercredi. Que font ces taies d'oreillers géantes suspendues au dessus de l'allée centrale dans ce magasin Auchan ? Je précise que cette photo n'a pas été prise pendant la quinzaine du blanc. A gagner pour le premier qui trouve la bonne réponse, un livre au choix des Editions Bertrand Gobin.


------------- La réponse -----------------------

C'est @Julio qui a le premier trouvé la bonne réponse : il s'agissait des éléments de décoration prévus pour la soirée VIP d'Auchan Roncq du 6 avril. Exceptionnellement fermé dès 19.30, le magasin a ensuite réouvert pour les invités (les porteurs de carte Whaoo) qui ont notamment pu assister à un spectacle et rester dans l'hyper jusqu'à 1.00 du matin. Un événement qui s'inscrivait dans le cadre des animations du cinquantenaire de l'enseigne.

Partager cet article

Repost0

La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.