Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 06:05

 

 

Leroy-Merlin-PL.JPGA + 15 % et une nouvelle valeur de part à 2013 euros, l'évolution du FCP Valadeo annoncé hier soir aux collaborateurs de la maison-mère de Leroy-Merlin est un bon taux, le meilleur même de tous ceux des enseignes de la galaxie Mulliez en 2011.

Hier soir pourtant, ce taux, synonyme d'un placement qui reste exceptionnel, a beaucoup déçu. La raison : la mise en scène inhabituelle organisée par la direction avait généré des espoirs de revalorisation qui allaient bien au-delà de ce chiffre. Pour les 25 ans de Valadeo, certains magasins s'étaient regroupés pour la soirée, d'autres avaient réservé des salles, investi des hôtels prestigieux, etc.

Un employé raconte. "Une grosse opération séduction avait été organisée par les représentants des porteurs de parts, les RPP, avec des publicités, des jeux, etc. Tout laissait à penser que le taux serait d'un niveau historique. Et là, au moment de l'annonce, il y a eu un froid... On croyait presque à une blague ! Ils en avaient tellement fait depuis un mois : "attention, attendez-vous à une surprise, venez nombreux, on a préparé quelque chose de spécial, etc." Leur opération séduction avait tellement bien marché que tout le monde s'était enflammé et avait commencé a imaginer des taux "sympathiques".

Dans la salle, juste avant l'annonce, l'ambiance est à son comble. Un petit film présente l'entreprise, une intervention de Damien Deleplanque est diffusée. On évoque les prévisions à 2015. Tout le monde est très fier d'appartenir à ce grand groupe, très optimiste. Les taux des autres années défilent sur l'écran. Puis, démarre le compte à rebours. Les RPP nous incitent à nous lever, on frappe tous dans nos mains, en cadence avec le compteur. L'ambiance est digne de la scientologie. Et puis, tout a coup, le taux 2011 : 15 %. La musique s'arrête net. Personne ne parle. Malaise. Quelques applaudissements tout de même. Les représentants des porteurs de parts se succèdent alors au micro pour expliquer que "c'est un super taux, que ça n'est pas la faute au titre Adeo mais à la caisse de rachat qui n'a fait que + 0,2 % car sinon le taux serait de 19.6 %". On en a eu pour dix minutes d'explications et d'emmêlage de pinceaux. Bref, nous devions nous estimer heureux. Les autres n'avaient pas fait mieux."

Partager cet article

Repost0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 05:50

 

 

La récente publication de l'évolution annuelle des valeurs de part des différents FCP rattachés au groupe Auchan donne une indication de la santé des filiales concernées. Alors que les salariés actionnaires des hypers ont enregistré via Valauchan une hausse de 9,4 %, ceux de Banque Accord et d'Auchan Super ont respectivement dû se contenter de + 7,92 % et de + 4,91 %.

 

Figurant sans doute pour la dernière fois au rapport annuel en tant que filiale d'Auchan, Alinéa est pour sa part en train de sortir du périmètre du groupe. Une évolution logique au regard du développement de cette enseigne et de la spécificité de son métier. Il est en outre de tradition chez les Mulliez de "transformer les filles en soeurs" dès qu'elles ont acquis leur autonomie.

 

Concernant l'activité Auchan Drive, suite au départ de Philippe de Tavernier pour Alinéa, c'est Bruno Terrier, par ailleurs en charge des services d'appui du groupe, qui en reprend la direction générale. Pour l'heure, les ventes des Drive adossés aux hypers sont incluses dans les chiffres d'affaires des hypers. Les premiers Auchan Drive en solo qui ouvriront au second semestre (à Dijon notamment) seront quant à eux comptabilisés au sein de la holding Drive, avec les Chronodrive donc.

Partager cet article

Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 21:11

 

 

mes-images-3-8064.JPGKiabi s'apprête à annoncer à ses salariés actionnaires une baisse de 6,83 % de la valeur de part de leur FCP Kival. Il y a encore quelques semaines, les pronostics tablaient sur une petite évolution comprise entre 0 et + 5 %. Autant dire que la déception est grande. Surtout que cette diminution intervient après trois années au cours desquelles les progressions étaient comprises entre 14 % et 19 %.

Cette baisse est principalement la conséquence de la réduction des marges engendrées par la hausse des coûts de revient des marchandises achetées qui impacte donc jusqu'au modèle économique de l'entreprise. La flambée des cours du coton est due, entre autres, à la spéculation et à l'augmentation de la demande domestique en Inde et en Chine. Elle s'ajoute à la hausse, salutaire, des salaires dans les usines asiatiques.

Le taux Kival de 2011 est le premier à intégrer l'effet de volume lié aux contrats de franchise passés avec les ex-Vêti. En termes de valorisation de l'entreprise, cette opération n'a donc pas permis de compenser les difficultés conjoncturelles.

Kiabi a enregistré en 2010 un chiffre d’affaires de 1 309 millions d’euros HT, en croissance de 24,1% sur un an. Dans un communiqué du 27 avril, l'entreprise indique, grâce à ses 430 magasins (dont plus d'une centaine hors de France) gagner des parts de marché sur tous les segments. En France, Kiabi s’impose comme le n°1 en volume et n°2 en valeur de l’habillement.

Partager cet article

Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 06:20

 

 

 

piscine.jpgAu moment de l'arrivée de la gauche au pouvoir, le 10 mai 1981, la petite centaine d'associés Mulliez (ils sont six fois plus aujourd'hui) n'a pas le coeur à la fête. En dépit des premières envolées de Gérard Mulliez concernant le "partage de l'avoir", le clan roubaisien partage alors surtout l'inquiétude des milieux patronaux. Ils redoutent notamment le projet d'impôt sur les grandes fortunes, qui sera concrètement mis en place en 1982 par le Premier ministre Pierre Mauroy. Au cours des dix années précédentes, Auchan est devenu une énorme cash machine générant d'abondants dividendes qui enrichissent la famille.

Certains se préparent à passer la frontière et à s'installer en Belgique. Une autre des solutions pour mettre une partie de l'argent à l'abri des appétits du gouvernement socialiste consiste... à le dépenser. Un déchirement pour cette génération de Mulliez réputée pour sa radinerie. Nombre d'associés se font construire leur première piscine. Des investissements qui existent toujours et dont ils parlent aujourd'hui en souriant comme de leurs "piscines Mitterrand".

 

Partager cet article

Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 10:43

Kbane-Marquette.jpgFiliale du groupe Adeo, l'enseigne Kbane a ouvert le 1er mai un second magasin. Il s'agit en fait du transfert du point de vente inauguré en 2009 près de la ferme du Sart à Villeneuve d'Ascq. Le nouveau magasin se situe à Marquette-lez-Lille, à côté de Domyos, face à Chronodrive. Il sera officiellement inauguré le 9 juin. Sur 2 000 m², il propose une offre large de produits et solutions pour une habitation "plus saine, plus économe et plus respectueuse de l'environnement". Ci-dessus, la photo prise depuis le parking indique la présence parmi les premiers clients d'un propriétaire de Ferrari.

L'emplacement portera-t-il chance à cette jeune enseigne fondée par deux associés Mulliez, Barthélémy Guislain et Bertrand Cunaud ? Rappelons que c'est sur ce site qu'Auchan a validé, avec le succès que l'on sait, la pertinence du concept Chronodrive. Mais que c'est également là qu'Oxylane peine à rentabiliser son prototype Domyos.

Kbane est également implanté à Valenciennes, où il a ouvert ses portes en septembre dernier au sein de la zone commerciale de Petite-Forêt.

Partager cet article

Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 10:11

mes-images-3-8128.JPGLe chiffre d'affaires consolidé d'HTM (Boulanger, Electro Depot, etc.) s'est établi pour l'année 2010 à 1 785 millions d'euros, soit une progression de 12,47 % par rapport à 2009. Les ventes du groupe ont dépassé de 42 millions l'objectif qui avait été fixé par Francis Cordelette.

Partager cet article

Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 08:40

 

 

Saint-Maclou-copie-1.jpgCela faisait plusieurs années que le dossier était bloqué. N'étant pas autorisé par l'AFM à renforcer sa part de capital (16 %) au sein de Saint Maclou, Gonzague Mulliez, fondateur de l'enseigne, s'était résolu à la céder. Mais pas à n'importe quel prix. Cet hiver, Thierry Mulliez, le président de l'association familiale, est enfin parvenu à se mettre d'accord avec son oncle. Comment a-t-il fait ? Lors de la traditionnelle tombola du clan, au cours de laquelle Gonzague mettait aux enchères une semaine de vacances dans son chalet de montagne, il a tout simplement fait la plus forte enchère pour être sûr d'emporter le séjour. Un séjour qu'il a ensuite mis à profit pour négocier pied à pied le montant de la cession des titres.

Très endetté dans le cadre de ses investissements immobiliers, Gonzague Mulliez devrait utiliser le produit de la vente pour rembourser une partie de ses emprunts bancaires.

Partager cet article

Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 22:25

 

 

C'est le site  emarketing qui l'annonce : Auchan est sur Facebook depuis la fin mars avec un duo décalé, les "Béta Testeurs". Deux pro en "moinchérologie" et "mieuxvivrologie".


Partager cet article

Repost0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 11:14

 

 

mes-images-3-0571.JPG

Surcouf évitera-t-il le naufrage ? Le 20 avril dernier, 20 Minutes révélait les difficultés financières de l'enseigne Surcouf : 20 millions d'euros de pertes en 2010 et un magasin lillois (photo ci-contre) à 5 millions d'euros de ses objectifs de ventes, selon la journaliste Gaëtane Deljurie. Ce matin, la presse alsacienne annonce la fermeture du magasin de Strasbourg.

Mais selon nos informations, le mal est encore plus profond : un autre magasin est condamné, celui de Belle-Epine, en région parisienne. Hughes Mulliez a annoncé les fermetures via une video diffusée en interne vendredi 29 avril.

Un PSE fera l'objet d'une première réunion le 11 mai à Lille avec les élus du comité d'entreprise. Au global, une quarantaine d'emplois seraient supprimés. Le magasin de Belle-Epine fermera à la fin juin. La plupart des salariés devraient être réaffectés dans les trois autres magasins parisiens de l'enseigne. Le site de Strasbourg, lui, fermera en août, a priori sans perspective de reclassement pour les salariés concernés.

Repris au groupe PPR en 2009 par Hughes Mulliez, fusionné avec Youg's, Surcouf avait fait l'objet d'une profonde restructuration au printemps 2010. Le plan social s'était soldé par 179 licenciements. Surcouf compte actuellement 550 collaborateurs. L'entreprise - qui ne fait pas partie du périmètre de l'AFM - a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires estimé à 160 millions d'euros.

J'avais eu l'occasion de visiter il y a quelques semaines le magasin lillois. J'avais été surpris par la couche de poussière recouvrant les matériels exposés et par l'ambiance bien peu marchande de ce point de vente pourtant censé être le fleuron de l'enseigne.

Partager cet article

Repost0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 06:26

 

 

Contrairement aux Pinault, Arnault ou Bettencourt, très actifs dans le mécénat culturel, les entrepreneurs du clan Mulliez n'ont jamais beaucoup investi dans les oeuvres d'art. Cela n'empêche pas quelques membres de la famille, à titre individuel, de prendre des initiatives.

Sandra-Hegedus-Mz.JPGD'origine brésilienne, collectionneuse d'oeuvres contemporaines, Sandra Hégédus-Mulliez (photo) a mis en place avec son mari, Amaury, l'un des deux fils du fondateur d'Auchan, le SAM Art Project. Il permet notamment à des artistes originaires de pays émergents d'être accueillis en résidence à Paris. Parallèlement, le prix SAM, doté de 20 000 euros, offre à l'artiste récompensé la possibilité d'exposer hors de France. Sandra Hégédus-Mulliez, qui fait travailler une attaché de presse, a été l'objet de reportages dans Le Monde, Le Figaro Madame et sur France-Info.

Galerie-Pascaline-Mulliez.JPGPlus discrète, Pascaline Mulliez, la fille de Gérard Mulliez, n'en est pas moins elle aussi impliquée dans le domaine artistique. Indépendamment de ses engagements en faveur de l'association Tournesol, qui développe des projets culturels dans les hôpitaux, elle possède une galerie dans le XIe arrondissement de Paris (photo). Des expositions y sont régulièrement organisées depuis 2008.


Partager cet article

Repost0

La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.