Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 11:14

 

 

mes-images-3-0571.JPG

Surcouf évitera-t-il le naufrage ? Le 20 avril dernier, 20 Minutes révélait les difficultés financières de l'enseigne Surcouf : 20 millions d'euros de pertes en 2010 et un magasin lillois (photo ci-contre) à 5 millions d'euros de ses objectifs de ventes, selon la journaliste Gaëtane Deljurie. Ce matin, la presse alsacienne annonce la fermeture du magasin de Strasbourg.

Mais selon nos informations, le mal est encore plus profond : un autre magasin est condamné, celui de Belle-Epine, en région parisienne. Hughes Mulliez a annoncé les fermetures via une video diffusée en interne vendredi 29 avril.

Un PSE fera l'objet d'une première réunion le 11 mai à Lille avec les élus du comité d'entreprise. Au global, une quarantaine d'emplois seraient supprimés. Le magasin de Belle-Epine fermera à la fin juin. La plupart des salariés devraient être réaffectés dans les trois autres magasins parisiens de l'enseigne. Le site de Strasbourg, lui, fermera en août, a priori sans perspective de reclassement pour les salariés concernés.

Repris au groupe PPR en 2009 par Hughes Mulliez, fusionné avec Youg's, Surcouf avait fait l'objet d'une profonde restructuration au printemps 2010. Le plan social s'était soldé par 179 licenciements. Surcouf compte actuellement 550 collaborateurs. L'entreprise - qui ne fait pas partie du périmètre de l'AFM - a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires estimé à 160 millions d'euros.

J'avais eu l'occasion de visiter il y a quelques semaines le magasin lillois. J'avais été surpris par la couche de poussière recouvrant les matériels exposés et par l'ambiance bien peu marchande de ce point de vente pourtant censé être le fleuron de l'enseigne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Blog Mulliez - dans L'actualité de l'empire
commenter cet article

commentaires

Heavygek 11/01/2012 10:39

Ton commentaire ne me fait pas rire parce que ton analyse est biaisé ! J'ai travaillé a Surcouf Daumesnil et il y a des attitudes que dans d'autres entreprises seraient sanctionnés tout de suite.
Il y a certains employés qui ne respectent pas le règlement intérieur, l'affichent de façon ostentatoire et ne sont jamais sanctionnés !
Tout ça est possible a cause de quelques responsables laxistes et incompétents.
Enfin, une politique salariale qui comporte un renouvellement élevé du personnel (il n'y a qu'a voir les annonces mensuelles placés chez Pôle Emploi), déstabilise le client qui se trouve toujours
avec un interlocuteur a la qualité variable et nuit a sa fidélisation.
Aujourd'hui ce magasin a fermé son étage a l'informatique, et les personnes qui sont responsables de cet échec sont toujours en place: c'est simplement hallucinant ! Partout ailleurs, elles
seraient remerciés !
Pour terminer, le logiciel travaille en temps réel avec le dollar comme référence et c'est normal qu'il y aient des variations de prix. Ce que le logiciel ne permet pas est la non conformité de
certaines opérations qui causent des pertes a l'entreprise et des bénéfices a quelques esprits malveillant: ne m'appelle pas ça, alors, des bugs ! Dans ces conditions, l'avenir de ce magasin est
difficile et il serait dommage qu'il quitte sa place de référence dans le choix de milliers de passionnés d'informatique.

mrx 05/08/2011 22:24


IDEM !!! j étais un ancien !!!! j ai participé a la création de magasin de daumesnil . pour info ppr a filé 55 millions d euro a mr HM je m explique 35 millions pour les dette de 2009 et 20
millions pour la renoation des magasins + le plan social des 179 (enfin 155 pour être précis ^^)c étais les anciens qui gérer les commandes de daumesnil nous sommes partis et les compétences aussi
du coup . mais bon pour mr HM "l argent n est qu un moyen" c est triste.


ancien employé 28/06/2011 12:05


le dernier commentaire me fait rire dans un sens car il est assez faux et vrai a la fois ,je m'explique en faite on ne peut pas accuser les employés d'agir contre l'entreprise vu que d'âpres mes
anciens collègues le logiciel de gestion de stock qui a remplacé la version du logiciel que nous fournissait la Fnac est totalement bugué jusqu'a l'os et ne leur permet pas 3 fois sur 2 de
consulter le stock magasin donc vous imaginer pour les réapro!!!!!
Donc Hugues a tenté le coup en rachetant le nom Surcouf sachant que youg's aurait du mal a ce faire connaitre ailleurs que dans le nord, le souci est que l'on avait prévenu avant même le rachat de
problème de gestion. Donc à moins d'un remède miracle j'ai peur que l'enseigne soit condamné.
En bref en voyant ce qui se passe j’en viens à ne pas regretter d’être partit


Deep throat 20/06/2011 21:43


Bonjour,
Mr Hugues Mulliez a eu beaucoup de courage pour racheter l'ensemble des magasins Surcouf dans une période ou la net économie ne cesse de prendre des parts de marché. Hélas, a cela il faut ajouter
les choix et les comportements d'une partie de son personnel qui vont à l'encontre des intérêts de l'entreprise. Un jour, mon responsable m'a avoué qu'il n'y pas de remonté entre les ordinateurs du
siège et des magasins, d'ou son sentiment d'impunité : si c'est vrai, je trouve ça regrettable !
S'il y aurait une équipe de "contrôleurs" avec pouvoir de licenciement immédiat qu'il fassent périodiquement la tournée des magasins du groupe comme chez Micromania, il y aurait beaucoup de pertes
a déplorer en moins.
Je vous souhaite bonne chance Mr Mulliez et j'espère que vous sauverez les magasins Surcouf.


anonuyme 31/05/2011 19:45


Avait fait le succés.
Ha bon, cette entreprise perd de l'argent depuis des années...


SurcoufisteDeParis 29/05/2011 23:17


Bonjour,
Non le magasin de Lile ne vas pas fermer, il ne faus pas croire toutes les betises que les gens racontes...Str et Belle. Ep. eux fermes bien.


surcoufiste daum 29/05/2011 10:42


en reprenant l'enseigne surcouf, le groupe a cassé un concept qui en avait fait le succès : vendeurs compétents et passionnés , animation, choix cohérent de produits. voir ce que c'est devenu fait
mal au coeur, sans compter les gens qui ont été et qui seront licenciés...


jéjé bubu 12/05/2011 00:51


salut tout le monde ... moi j'habite a strasbourg et franchement ca soul qu'ils ferment ce magasins meme si en y allant souvent on se rend compte du pourquoi de leur faillite ( ambiance froide, des
vendeurs-fantômes, beacoup de rayon quasi vide tres souvent ,...) et puis il faut dire qu'avec le net present maintenant dans tous les foyer ce genre de grande surface du multimedia n'a plus lieu
d'etre car ils alignent les prix du net et sont souvent en rupture de stock. Ce qui est vraiment dérangeant c'est tous les employers qui se sont investis (ou pas) dans cette entreprise et qui se
retrouveront sans emploi ... ca c'est triste.
Maintenant si il y a un point positif a retenir c'est qu'il y aura un destockage de leur materiel ...et la j'y serais :) . a+ bonne soirée a tous...


Julien 10/05/2011 16:57


Je suis passé dernièrement dans le magasin de Lille pour la première fois. J'ai été étonné de voir un samedi, jour de grosses ventes dans les magasins, personnes! Le rez de chaussée est presque
vide et on se demande ce qui pourrait attirer un client à l'intérieur de ce magasin.Très peu de produits dans un magasin immense! Quelques nouveautés cachés! L'étage est à peine mieux fournis.
L’amabilité et la compétence des vendeurs est loin de ce qui peut être attendu dans une enseigne de distribution! Un samedi les vendeurs se font des "réunions" sur leur point de ventes au lieu de
refaire un facing, ou mieux de renseigner le peu de clients!
C'est dommage car il y a du potentiel, mais il est non exploité... mais que fait la direction!!!


SOMEBODY LIKE ME 06/05/2011 20:06


Bonjour,

Le magasin de lille va fermer aussi??


La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.