Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 10:06


Nord Eclair indique dans son édition du 25 février que lors du comité central de Diramode-Pimkie qui s'est tenu mercredi, la direction de l'entreprise avait validé l'accord syndical signé le 14 janvier dernier au terme d'un long bras de fer.
Dans son article, Aurélie Jobard rappelle que
197 personnes ont demandé à quitter le groupe alors que la direction visait 175 salariés. Elle détaille également les différentes mesures communiquées par la direction : « Une indemnité forfaitaire d'un montant de 20 000 € nets, une indemnité complémentaire de 1 000 € nets par année d'ancienneté, un congé de reclassement d'une durée de six mois pour les salariés âgés de moins de 50 ans et de huit mois pour les salariés de 50 ans et plus, 4 000 € de budget formation par salarié concerné, 10 000 € d'aide au titre de la création d'entreprise. À l'ensemble de toutes ces mesures s'ajoutent l'indemnité conventionnelle de licenciement, le paiement du préavis et enfin le bénéfice de la cellule de reclassement." A ce propos, l'hebdomadaire LSA révèle que sur les 175 ex-Pimkie qui ont passé des entretiens chez Kiabi, un seul cadre a été embauché.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Blog Mulliez - dans L'actualité de l'empire
commenter cet article

commentaires

Out of Co 12/03/2010 12:38


Un plan acceptable -malgré tout- pour les gens de Pimkie,par rapport à un autre qui a été plafonné par manque de fond(s)…… et de forme.


tintin 04/03/2010 11:31


Une goutte d'eau dans la Mer, comparativement à ce qu'on pu toucher GDZ et d'autres Directeurs incompétents (qui réorientaient leurs carrières sic ...) et tant mieux pour les salariés qui vont
toucher ces indemnités mais que feront-ils après ?????


Patricia 03/03/2010 12:44


pas étonannt qu'avec une si bonne négo ils veulent tous partir !


Jonathan Balsamo 28/02/2010 15:02


Il y a un soucis chez Pimkie pour que 197 personnes veulent quitter la société au lieu d'une prévision de 175 personnes ?


La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.