Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 09:02
Pimkie blocage dec 2009Des employées emmitouflées bravant le froid la nuit de Noël devant les grilles de leur entrepôt pour réclamer de meilleures indemnités de licenciement. Voilà des images qui pourraient bien se retrouver en boucle dans tous les journaux télévisés dans les heures qui viennent. Cette perspective amènera-t-elle les dirigeants de Pimkie à finalement aligner le dispositif sur ce qui a été accordé chez Xanaka ? Une telle mesure coûterait environ 3,5 millions d'euros supplémentaires à l'entreprise par rapport aux dispositions légales et aux propositions actuelles de la direction. Un effort que les salariés ne peuvent s'empêcher de mettre en parallèle avec les dizaines de millions d'euros de dividendes qui ont été prélevés chez Pimkie certaines années. On a donc là le montant à payer pour sortir du conflit et, accessoirement, éloigner ce soir les caméras du JT...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Blog Mulliez - dans L'actualité de l'empire
commenter cet article

commentaires

devos 31/12/2009 18:32


bonjour sur cette photo je suis avec mon fils dehors vous vous rendez compte car nous les pimkinettes voulont notre due apres avoir tant donner dans cette societe et je repond a la question (pk un
plan social) car la methode de travail va changer donc le personnel jeter comme des kleenex


Paul 27/12/2009 11:05


Pourquoi les salariés Pimkie n’ont pas été reclassées dans Auchan
Auchan emploie dans la métropole Lilloise plus de 10 000 salariés
Avec un Turn-over d’environ 8% ? ils doivent recruter chaque année dans la région plus de 800 personnes.


Don diego de la vega 26/12/2009 21:29


Si le personnel Pimkie n'avait pas bougé , on en aurait pas beaucoup parlé , une prime légale de licenciement et au revoir.
Comment s'est passé leur plan social chez Orsay ? Est-ce que les syndicats en allemagne sont aussi présent qu'en france ?


Jonathan Balsamo 26/12/2009 20:08


Pourquoi il y a un plan social chez Pimkie ?


Jeanpeuplus 26/12/2009 19:33


Pour Frecout une petite précision m. willer n'a pas été encore remercié, voir détail sur ce blog.
C'est bizarre on a beaucoup moins parlé des 260 personnes d'Orsay qui ont été licenciées durant les deux dernières années. Il est vrai que cela s'est passé en Allemagne bien loin du fief lillois.
Ceci dit je suis de tout coeur avec les salariés Pimkie.


frecout 25/12/2009 20:50


avec combien d'euros sont partis mr georges duidzia, mr le mehaneze, mr willer et tant d'autres directeurs de PIMKIE ORSAY que vandendriesse à remercier grassement pour qu'ils taisent son
ignorance?
Ce que demande les salariées de PIMKIE n'est pas grand chose par rapport à tout ce qui a déjà été versé
Par ailleurs à part vendre les fonds de commerce que reste t il a faire pour PIMKIE , sauf à les transformer en BIZZBEE pour faire plaisir à jules et à Wattrelot ?
c'est neanmoins aujourd'hui la meilleur solution proposé pourtant à A mayaud il y a 4 anssuivons douloureusement l'agonie de ce qui fut grace au LEROY le fleuron mULLIEZ sans trop croire au miracle


Don diego de la vega 24/12/2009 15:20


On voit tellement de cadres et directeurs qui sont reclassés d'enseignes en enseignes ,en touchant à chaque fois des indemnités indécentes meme si elles n'ont pas atteints leurs objectifs que s'en
est trop pour les employés ,ouvriers .Ca devait bouger un jour ou l'autre.


Nico 24/12/2009 13:45


R. MAURICE s'est engagé dans une "surenchère" qui risque de ne pas plaire aux actionnaires, car avant les indemnités étaient réservés aux cadres sup, et l'on offrait des cachouettes aux
employés-ouvriers ?


bichette32 24/12/2009 10:36


gratos !...
un fotmidable coup de pub pour deux enseignes qui en ont bien besoin, les ennuis commencent,nous ne sommes pas au casino (non pas celui de Saint-Etienne...) et les dés jetés peuvent revenir en
boomerang !
les ennuis ne font que commencer pour la branche textile du groupe, ça ca swinger, ça va sauter.... à la corde !


La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.