Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 13:32

 

 

AFM2.jpg

Barbieux, le siège de l'AFM à Roubaix, d'où sont pilotées les holdings qui font l'interface entre les enseignes et la noria de sociétés civiles des membres de la famille.

C'est l'une des singularités du capitalisme façon Mulliez : alors que l'augmentation de la valorisation des actifs contrôlés par l'AFM est sur 10 ans près de trois fois supérieure à celle des valeurs du CAC 40, le dividende reversé aux associés affiche lui un rendement quatre fois inférieur à la moyenne de la Bourse.

Depuis l'instauration du pacte familial Mulliez "Tous dans tout", en 1955, ce dividende représente généralement autour de 1 % de la valeur globale des actifs détenus collectivement. Cette année, le taux de redistribution est exceptionnellement bas, limité à 0,86 %. A titre de comparaison, le rendement moyen du CAC 40 est de 4 % et celui des obligations d'Etat de 3 %. Que les lecteurs se rassurent : en valeur absolue, les 610 actionnaires concernés sont loin d'être au pain sec.

Bon an mal an, c'est environ un tiers du cumul des résultats nets des entreprises de la galaxie Mulliez qui remonte chaque année vers les holdings de l'AFM. L'association redistribue à son tour un tiers des montants à ses associés sous forme de dividende, le solde restant à disposition des holdings de Barbieux pour les investissements dans de nouvelles pistes, les augmentations de capital ou encore la caisse de rachat, qui tamponne les écarts entre acheteurs et vendeurs sur le marché interne des titres familiaux.

Pour s'en tenir aux ordres de grandeur, le montant global du coupon que se partage la famille dans le cadre du pacte oscille selon les exercices autour de 10 % de la quote-part AFM des bénéfices nets des enseignes.

La raison de cette modération n'est pas seulement philosophique. Elle est aussi fiscale. Plus de la moitié de la valeur du coupon est en effet prélevée sur les réserves de trésorerie constituées par les comptes courants d'associés. Et c'est précisément pour faire durer au maximum cette situation fiscale avantageuse que l'AFM se doit d'étaler ces remboursements de comptes courants non imposables et donc modérer sa distribution de dividendes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Blog Mulliez - dans L'actualité de l'empire
commenter cet article

commentaires

K. 28/06/2011 18:03


Intéressant de voir comment tout ça est géré... Et sait-on ce que ça donne en valeur absolue ?


Lecteur assidu ! 28/06/2011 10:34


Proposition de correction :

"alors que la valorisation des actifs contrôlés par l'AFM est sur 10 ans près de trois fois supérieure à celle des valeurs du CAC 40" : je pense que vous vouliez écrire "alors que l'augmentation de
la valorisation (...)"


Le Blog Mulliez 28/06/2011 10:35



Bien évidemment. merci Lecteur assidu. Je corrige



klein 27/06/2011 18:47


très intéressant commentaire ! merci monsieur Gobin. Et
quelle organisation admirablement structurée que l'AFM !!
le siège de Roubaix semble être un bel immeuble, mais sans
doute, rien d'ostentatoire !! cordialement


La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.