Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 07:03
Le ver est dans le fruit. Un dangereux militant alternatif, en butte contre cette société de consommation qui a fait la fortune des Mulliez, est en train de faire son nid au sein même du clan nordiste. Son nom : Ludovic Duprez (photo ci-dessus), co-fondateur avec Martin Toulemonde du très subversif concept Chronodrive. Créée en 2004, l'enseigne (filiale d'Auchan) connaît un développement fulgurant avec déjà une quinzaine de sites en France et un nouveau doublement du parc prévu sur 2010. Le principe : les clients commandent en ligne sur Internet et passent prendre les marchandises au point d'enlèvement sans même avoir à sortir de la voiture. La publicité de Chronodrive le revendique : c'est ni plus ni moins "la révolution des courses". Une manière imparable d'en finir enfin avec ce marketing de la séduction qui vide autant le porte-monnaie qu'il allège les moeurs et pollue la planète. Adieu courses-plaisir, samedi passés à déambuler au milieu d'allées regorgeant de produits tous aussi tentants les uns que les autres ; finis les emballages attirants, les soit-disant bonnes affaires, ces multiples articles que l'on n'avait pas prévu acheter mais que l'on glisse tout de même dans le chariot ; terminés les enfants qui piaffent devant les confiseries placées en devants de caisse. Cette fois, c'est décidé : vous n'achèterez plus que ce dont vous avez besoin. La liste de courses. Point barre. Comme Alain Souchon et La Grande Sophie, Gérard Mulliez avait raison : le bonheur, ce n'est pas de consommer sans cesse davantage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand Gobin - dans L'actualité de l'empire
commenter cet article

commentaires

fm 17/11/2009 22:43


L'intérêt? Il y en a sinon ça ne se développerait pas.

A mon avis, il faut chercher du côté des frais.

Ex: pas de surface doublée entre les stocks et le magasin, pas de doubles réfrigérateurs / congélos avec la conso électrique qui va avec, moins de casse / de vol (?)


annonymous 17/11/2009 01:07


un client satisfait = 4 clients potentiels!


baba 15/11/2009 17:51


la satisfaction du client!


nathalie 15/11/2009 13:42


j'ai adopté le drive même si c'est loin d'être parfait ( des produits initialement commandés absent sans être prévenu par exemple, des produits disparaissent de ceux proposés, pas de viande fraiche
bio etc .;) mais on fait des économies en n'achetant que ce dont on a besoin ( et parfois encore moins quand il y a des produits manquants!)sans parlé du temps gagné; aussi je ne comprends pas
quels avantages ont les Mulliez dans cette formule qui nous fait faire des économies ????


Anne Nonime 06/11/2009 11:29


Amusante la confusion entre Auchandrive et Chronodrive dans les autres commentaires.
Faut dire que même en interne, on y comprend rien ;)


Etienne 04/11/2009 09:22


Succès de Chronodrive mais aussi succès de Auchan Drive avec 22 sites ouverts et un développement national. Le concept Drive n'est désormais plus reservé aux habitants du nord.


annick 04/11/2009 06:23


dans le drive ce qui me convient, c'est le gain de temps ! pas forcement des economies, on achete quand meme ce dont on a besoin !! il manque la viande qui n'est pas tres bien, sur le drive ! le
poisson frais arrive depuis quelques mois !mais je n'ai pas tester ! je rentre dans le magasin pour la viande et le poisson.... je prefere....mais qu'une fois par mois...et je congele....
gain de temps, pas la cohue, le temps de choisir.... les comparaisons de prix facile...
auchan drive le pontet, tout un bonheur !


Le Piaf 03/11/2009 16:56


Excellente publicité.


La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.