Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 23:03

Bienvenue sur le forum des salariés du groupe Auchan.

facade-Auchan-Poitiers.jpg

Partager cet article

Published by Le Blog Mulliez - dans Paroles de salariés
commenter cet article

commentaires

pablodusud 09/03/2014 11:12

Et de 500 ,tiens !!!!

ludovic depickére 04/10/2013 07:17

Bonsoir à tous. Pourquoi Monsieur c'est marqué bien en grand tous les 15 mètres à Carrefour Lomme que Carrefour moins cher qu'Auchan Englos et qu'à produit égal sur 30 articles la différence et de
6,27Euros en faveur de Carrefour ? 99,29 pour 105,56 !!!!! (on a les photos et la Voix du Nord aussi)
Certainement n'ont t'il pas besoin Carrefour de prendre en compte les 300.000 Euros que nous avons ici dans les " lattes " au titre des inventaires PGC de juin et dont nous désespérons d'avoir un
jour une explication. Fallait pas recruter chez tonton et encore moins chez les suédois. Ha bein njute alors !!!!
Comment expliquez vous aussi que la carte de fidélité Carrefour propose du cagnottage même à minima pour un caddie moyen de 60 euros alors que chez les BIZOUNOURS d'Englos systématiquement 8 fois
sur 10 sur des caddies de 300 voir 400 Euros c'est " que dalle " de cagnotter (on a les tickets) ?
Certainement aussi y a t'il moins de taverne dans la galerie marchande à Carrefour qu'à Englos d'où certains ayant la science infuse peuvent s'humecter le gosier puis après s'abreuver pendant que
les autres s'évertuent à passer le chiffre et surtout la marge en perdition en nous infusant une tisane à cause des RPS (Risques psycho-Sociaux),TMS (Troubles Musquello-Squelletique) ......
Après ça pourquoi nous bassine t'on pour faire des cartes Wahoo avec le bla bla bla d'usage sur la relation client alors que nous en avons déjà 400.000 Wahoo sur Englos tout en sachant que les
nouveaux habitants (on est péter de rire !!!) se verront affubler d'un zéro ou presque de cagnottage en bas de leur ticket de caisse avant que d'émigrer chez la concurrence.
Après faut pas pleurer que ces mêmes " habitants " (on est encore péter de rire ) se trompent en présentant la carte Carrefour en premier puisque c'est la première placée dans leur porte-monnaie.
La seconde étant la carte Vitale puisque celle là au moins elle cagnotte.
Pour finir que reste t'il de la phrase magique inscrit dans le marbre en 1955 " Tous dans tout " quand nous voyons ici avec désespoir mais aussi de la peine des arrivistes et non pas des
autodidactes qui nous font cruellement défaut n'ayant comme seul but que d'intégrer la prestigieuse Centrale d'achat comme si c'était honteux de faire parti d'un superbe magasin comme le nôtre. Ils
sont où les Marc Lambert, les Bernard Pollet, les Dubrulle... ?
Franchement entre nous c'est mal parti ici chez " Fernand l'minteux " pour la suite surtout avec tous les problèmes liés au CHSCT,CE, Inspection du Travail, DP, j'en passe et des meilleurs et merci
aussi à certains syndicalistes élus ayant à cœur leurs mandats au service des autres mais aussi à des syndicalistes auto proclamés puisqu'il faut bien ça pour secouer le cocotier ici chez les "
irréductibles "
Bonne soirée à tous.


" Donnez moi quarante trous du cul et je vous fait une Académie Française " (Georges Clémenceau)

amicale des locataires FONTENAY SOUS BOIS 29/08/2013 12:16

Une pétition vient d'être lancée par les riverains qui subissent les nuisances des déchets provenant du supermarché AUCHAN du Val de Fontenay (94120)
La demande concerne le retrait du Broyeur
Rejoignez cette action de salubrité publique :
http://chn.ge/13SEVMX
cordialement.

FIEVET 15/11/2012 13:58

Madame, monsieur bonjour,

J'ai passé une commande sur Auchan.fr le 24 octobre 2012 pour une livraison le 30 octobre, j'ai envoyé un message au service clientèle, je me suis déplacé 2 fois à Saint Omer (lieu de la livraison)
mais toujours rien. Je suis client Auchan depuis longtemps et ne le regrette pas, par contre je ne me cache de vous dire que j'ai fait 3 commandes sur Auchan.fr et cela fait la 2° fois que cela
arrive et cette fois le record est battu et que c'est la dernière commande.

Gonessien 20/05/2012 16:01

Et, pour compléter l'article précédent, un autre article de latribune.fr daté du 14 mai 2012 qui ne parle que d'Europa City ! Tout comme dans le PSE d'Auchan qui promet des créations de postes dans
de futurs nouveaux magasins (dont pleins de drives où le travail est épuisant), Auchan fait miroiter des milliers d'emplois créés dans les centaines de boutiques d'Europa City. Quand Auchan fait
dans le gigantisme, il y a fort à craindre pour le social (côté nature ce sera 80 ha de terres agricoles bétonnées)...

http://www.latribune.fr/regions/ile-de-france/20120514trib000698429/ile-de-france-le-gigantesque-projet-d-auchan-bute-sur-un-ecolo.html

distribution - 14/05/2012 | 17:03 - 844 mots

Ile-de-France : le gigantesque projet d'Auchan bute sur un écolo

Jean Pierre Gonguet

Auchan veut construire à Gonesse, à côté de Roissy, un gigantesque complexe touristico-commercialo-culturel, Europa City. Coût : 1,7 milliard. Bénéfice espéré: près de 20 000 emplois. Mais le
projet, béni par tous les élus du Val d'Oise, par le Grand Paris et par Nicolas Sarkozy est en train de tomber sur un os avec une association écolo qui refuse de laisser partir 80 hectares de terre
à blé. Les élus Verts et Front de gauche sont prêts à la soutenir, quitte à tout faire capoter

Le choc va être brutal. Brutal, inégal mais politiquement passionnant. D'un côté Bernard Loup, retraité de l'éducation nationale, président de Val d'Oise environnement et animateur du collectif du
triangle de Gonesse qui lutte contre l'urbanisation des terres agricoles. De l'autre Vianney Mulliez, président du groupe Auchan dont la filiale immobilière Immochan a la ferme intention d'investir
1,7 milliard d'euros dans ce même triangle de Gonesse pour y construire Europa City. Une jolie fable écologique «Le ptit loup contre le grand méchant Auchan» ? Rien de moins juste et le choc
politique, prévu à l'automne 2012 lors de la discussion du nouveau Schéma Directeur de l'Ile de France, devrait logiquement se transformer en clash politique EELV et Front de Gauche contre
socialistes

Accord politique général pour urbaniser ...

Pour l'instant le dossier Immochan Europa City est, techniquement et juridiquement, inattaquable. Le triangle de Gonesse a en effet été déclaré depuis 2008 zone urbanisable par le Conseil régional.
Les élus Verts l'ont voté, même si aujourd'hui certains d'entre eux regrettent et voudraient tout reprendre à zéro. Jean Paul Huchon qui, en plus d'être président du conseil régional, est également
président de l'Etablissement public d'aménagement (EPA) de la Plaine de France qui gère le triangle a d'ailleurs longtemps pensé y mettre une Technopole.

... mais pas avec Auchan

Puis Auchan est arrivé, et début 2009 a commencé à prendre des contacts informels avec Jean Paul Huchon, mais aussi Christian Blanc, secrétaire d'Etat au Grand Paris et Claude Guéant, à l'époque
secrétaire général de l'Elysée. L'idée de Vianney Mulliez était séduisante : pour lui, le modèle traditionnel du centre commercial tel qu'Auchan peut encore le développer en France, en Russie ou en
Chine, allait devenir obsolète très rapidement en Europe. La logique d'attractivité est en train de changer : faire les courses ennuie, prend du temps, internet change la donne. La famille Mulliez
commence à concevoir un lieu ou les gens ne viendront plus « faire les courses », mais vivre une expérience culturelle, ludique, sociale et, éventuellement, commerciale à condition qu'elle soit
dépaysante.

Sarkozy et le PS local s'enthousiasment

L'idée n'est pas à l'époque clairement définie, mais elle séduit. Nicolas Sarkoy s'en empare, l'intègre au Grand Paris et la booste. Auchan de son côté avance prudemment et visite des sites
(Saclay, Orly, Massy, Versailles...) avant de choisir Gonesse. Didier Arnal, le président PS du Val d'Oise, Jean Pierre Blazy, le maire PS de Gonesse, et Didier Vaillant, président PS de la
communauté d'agglomération, s'engagent derrière Auchan. 80 hectares de terre à trouver mais des investissements colossaux, 11 000 emplois pour la construction et autant pour le fonctionnement. Et
tous appuient le souhait d'Auchan de voir le métro automatique de banlieue à banlieue, le fameux Grand Paris Express, s'arrêter à Gonesse. Mi-2011, c'est validé. De même semble avoir été validée à
ce moment-là l'idée que l'EPA de Plaine de France achète les terres pour les revendre ensuite à Auchan.

On ne touche pas au blé de l'Ile de France !

«Mais nous on ne savait rien de tout cela, s'emballe Bernard Loup. Il a fallu attendre juin 2011, au détour d'un débat avec le directeur général de l'EPA Val d'Oise, pour qu'il nous lâche
l'information. Il était d'ailleurs assez mal à l'aise et pas très convaincu de la qualité du projet». Hervé Dupont, le DG de l'EPA, a en effet été aussi prudent que l'est Jean Paul Huchon. Pour ce
dernier, il y a deux problèmes différents. Le premier concerne l'urbanisation du triangle de Gonesse. Il ne devrait pas céder sur ce point. Le second concerne le projet lui-même d'Europa City.
Contrairement aux élus socialistes du Val d'Oise, il semble moins emballé et il attend que le projet rentre dans les clous de la politique de l'Ile de France. En clair, une plus grande ambition
culturelle.
Auchan travaille donc dans cette direction. Et a intérêt, car Bernard Loup a rencontré tous les groupes politiques et personne n'a apporté de soutien indéfectible à Europa City. EELV et le Front de
Gauche sont mêmes prêts à monter au créneau. Et, Jean Paul Huchon le sait parfaitement, sa majorité politique est fragile. Elle l'est d'autant plus que des élus EELV s'apprêtent à voter le
contraire de ce qu'ils ont voté en 2008.

80 hectares en échange de 20 000 emplois

Ce que veut Bernard Loup ? Le maintien des terres agricoles, des 80 hectares de terres à blé que veut Auchan. Une surface finalement raisonnable comparée aux 220 hectares de terre agricoles perdus
chaqsue jour en France et dont la quasi-totalité va à l'industrialisation. D'autant qu'Immochan assure qu'Europa City c'est 12 600 emplois directs créés durant la phase de construction et 6 300
emplois induits. Quant à l'exploitation du complexe, elle générerait 11 580 emplois directs. Ce qui induirait près de 6 000 emplois. Bernard Loup et son collectif s'apprêtent donc à mener une
bataille sur l'emploi et à démontrer que ces emplois c'est pour une bonne part de « la poudre aux yeux » ! Il commencera sa campagne le 22 septembre, avant que le Conseil régional s'empare de la
nouvelle mouture du SRIF.

14/05/2012, 17:03 |

Gonessien 20/05/2012 15:52

Bonjour,

Ci-dessous un article de latribune.fr du 15/04/2012 qui parle du projet mégalo Europa City d'Auchan à Gonesse (95), qui fait de plus en plus polémique en Ile-de-France.
PAs d'hypermarché dans ce projet, donc apparemment pas besoin de salariés employés par Auchan !

http://www.latribune.fr/regions/ile-de-france/20120415trib000693617/trop-de-projets-de-centres-commerciaux-en-ile-de-france.html
Distribution - 15/04/2012 | 21:15 - 801 mots

Trop de projets de centres commerciaux en Ile-de-France ?

Jean-Pierre Gonguet
En 2012, la Seine-Saint-Denis va battre tous les records de surfaces de ventes commerciales. Des investissements fortement soutenus par les collectivités mais de plus en plus risqués.

«Epicentre» va bientôt ouvrir. «Epi» c'est pour Epinay, et «centre» parce que c'est en plein milieu de la ville (c'est même encore mieux, puisque c'est en «hypercentre», selon la plaquette du
promoteur). Epicentre est donc un nouveau centre commercial d'Epinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis. 19 000 m², 1 200 places de parking, un montage financier sécurisé à 50% par l'Etat, la Région
et Plaine Commune.... une opération comme il en existe beaucoup autour de Paris. Mais peut être un peu trop en Seine-Saint-Denis qui est resté de loin, le département le plus pourvu en centres
commerciaux de l'Ile de France.
En 2011, ont été ouverts le « Plein Air » au Blanc-Mesnil ( 33 000m² dont un hypermarché Leclerc de 8 000 m²) et surtout le projet-phare du centre commercial interdépartemental « Le Millénaire » à
Aubervilliers (56 000 m²). En 2012 vont suivre le «Grand Angle» à Montreuil (près de 11 000 m²), l' «Epicentre » d' Epinay-sur-Seine (19 000 m²) et dans la foulée, début 2013 l'énorme projet «
Aéroville » à Tremblay-en-France (82 000 m²). Total fin 2013 : 26 centres commerciaux sur 900 000 m² . Le record absolu d'Ile-de-France avec 3 fois plus de surfaces que dans les Hauts-de-Seine.

Des centres de plus en plus proches les uns des autres et de plus en plus gigantesques

Cette course est logique pour les promoteurs. Mais elle commence à devenir inquiétante pour les élus et les enseignes elles-mêmes. Logique car les investisseurs en immobilier commercial trouvent en
Seine-Saint-Denis tout ce qu'ils souhaitent : une aide publique importante dans un département en crise, une excellente position géographique (tous ces centres sont desservis par métro,
périphérique et autoroutes), des friches industrielles et commerciales bien situées, un prix du m² bien moins élevé qu'à Paris et dans la petite couronne et, enfin, une main d'oeuvre à profusion
sur place.

Chaque fois le calcul est le même : ainsi, à Montreuil la clientèle primaire (celle à 5 minutes à pied) représentera 46 000 personnes, l'autre clientèle, celles des Parisiens ou des
Séquanodyonisiens en représentera 140 000. «Petits ou grands, tous ces centres commerciaux de Seine St-Denis visent une clientèle localisée bien au-delà des limites départementales» explique un
responsable de la chambre de commerce. C'est le cas des petits comme des grands centres sites (O'Parinor à Aulnay-sous-Bois avec ses 115 000 m², Rosny 2 et Domus à Rosny-sous-Bois ou Les Arcades à
Noisy-le-Grand).

La "menace" d'Aéroville

Même calcul pour l'énorme Aéroville, à cheval sur le Val d'Oise et la Seine-Saint-Denis. Ce projet initié par Aéroports de Paris sur ses terrains est officiellement destiné aux 100.000 salariés de
Roissy. Mais il cherchera surtout à drainer les Parisiens et les voyageurs en transit. Personne ne peut être sûr de la réussite d'Aéroville, car un rival monstrueux risque de tout chambouler :
Europa City, le méga projet d'Auchan lancé par Nicolas Sarkozy dans le cadre du Grand Paris, à Gonesse au pied de Roissy. Pour l'instant, Europa City en est encore à la période de «déminage
politique» avec les riverains et les associations écologiques, mais Immochan, la filière immobilière d'Auchan est quasi prête.

Rien ne se fait sans l'engagement du secteur public

Le phénomène est néanmoins inquiétant car les Français sont en train de perdre l'habitude, crise oblige, de fréquenter les centres. En 2011, la baisse a été, comme en 2010, de 1,3 % après un recul
de 3,7 % en 2009. La tendance est structurelle, même si la baisse du chiffre d'affaires de ces centres a été stoppée en 2011. Le marché est très tendu. Le Millénaire, un projet de 400 millions
d'euros lancé par une filiale de la Caisse des Dépots, qui s'est ouvert en avril 2011 enregistre une fréquentation très largement inférieure aux attentes. Le Centre ne doit un regain de
fréquentation depuis décembre qu'à une dérogation du préfet Christian Lambert, d'ouvrir le dimanche en 2012 : l'un des deux seuls de la Seine-Saint-Denis !

Le "Millénaire" a une fréquentation bien inférieure aux espérances

Mais commerçants et syndicats sont vent debout et la dérogation ne sera pas éternelle. Les concurrents ne sont guère plus heureux : ces centres s'installant à moins de dix kilomètres les uns des
autres, l'ouverture dominicale est un avantage déterminant. Le risque, c'est l'emploi : Le Millénaire, comme la plupart des centres ne peut se faire sans un investissement public fort. En échange,
il y a l'engagement auprès des financeurs publics (Ville de Paris ou Plaine Commune) de 75% d'embauches locales (des juenes âgées entre 18 et 25 ans majoritairement) dans les deux arrondissements
parisiens concernés (18 ème et 19 ème), à Pantin et Aubervilliers. Pour l'instant, il semble que cet engagement (sur à peu près 900 emplois) soit tenu. Mais le risque est là. Il est d'autant plus
grand que MK2 n'a pas voulu finalement construire le complexe cinématographique qui aurait rendu Le Millénaire plus attractif.
15/04/2012, 21:15

Gabriel 03/05/2012 17:23

Auchan c'est bien et pas trop cher.

Pixmania c'st mieux
http://www.pixmania.com/fr/fr/home.html

nini 17/04/2012 10:45

bonjour à tous, y'a t'il quelqu'un du magasin Prix bas???

sebih 12/04/2012 20:30

première tentative

Capitaine Danjou 06/04/2012 08:14

Une lettre anonyme qui décris ce qu' il se passe dans le magasin d'englos est parvenue à la direction de cet établissement,le salarié dénonce les conditions de travail désastreuses,le travail qui
n'est plus reconnu ,le fonctionnement et la politique d'auchan qu'il y rencontre et également le comportement d'un chef de secteur d'un type plutôt lunatique .il y note notamment ;
""Monsieur Mulliez qui a créer cette entreprise qui se voulait agréable, conviviale,une grande famille et bien nous sommes trés loin du compte.De nos jours, coups bas et menaces indirectes de la
part de notre hiérarchie fait partie de notre quotidient, quel dommage ""..
BYE

La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 500 000 salariés et de ses 80 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.