Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 11:36


Auchan France vient d'annoncer à l'ensemble de ses collaborateurs la mise en place d'une nouvelle organisation. Cela concerne les directions régionales, appelées chez Auchan des directions opérationnelles (DO). Elles restent au nombre de cinq, avec des équipes et des périmètres géographiques inchangés, en revanche, les directeurs, eux, passent à 10. Il seront dorénavant en tandem, deux par DO, et se partageront les magasins. En interne, nombreux sont ceux qui y voient une manière de revenir au découpage en vigueur jusqu'en 2007, quand Philippe Baroukh, soucieux d'économies, avait décidé de diviser par deux le nombre de DO. Les directeurs s'étaient retrouvés avec parfois plus de 20 hypers chacun, ce qui ne garantissait
pas à l'évidence une proximité suffisante avec les directeurs de magasins. Philippe Baroukh a pris acte de son échec sur ce point et rectifie donc le tir.
Ce changement profite à cinq directeurs de magasins promus directeurs opérationnels. Parmi eux, par exemple, celui de Vélizy, de Mériadeck ou encore celui qui pilotait le chantier "ré-enchanter l'hyper". A noter dans le Nord le départ du DO Marc Lambert, dorénavant en charge du concept Auchan City (à lire bientôt sur leBlogMulliez.com) dont la première unité ouvrira à Tourcoing. Pour sa part, Joël Fabiani, l'ex-DRH qui faisait ses classes en magasin à Leers, est nommé à la direction opérationnelle Sud.
Voici la liste complète des directeurs opérationnels par grande région :
Nord :
Vincent Mignot et Olivier Barbry
Région parisienne : Thierry Palluat de Besset et Wilhelm Hubner
Ouest : Bruno Terrier et Yvan Otschapovski
Sud : Joël Fabiani  et Denis Binauld
Est : Eric Galant et Olivier Nonque


Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand Gobin
commenter cet article

commentaires

bernard 12/06/2009 21:19

Le DG d'AUCHAN france fait souvent un peu trop d'erreur de tir il n'a pas de chance faudrait il qu'il soit ou bien conseiller ou qu'il écoute un peu plus ce que pense ces collaborateurs. Au lieu d'essayer d'inventer des choses qui ne serve pas a grand chose il ferait mieux d'investir dans les prix et donner des cartouches au magasin qui en ont besoin .Je pense que le DG est depuis quelque temps déjà hors jeux .

Un gars de la maison 26/05/2009 17:55

Ce à quoi je répondrais également que renforcer les équipes d'Els dans les secteurs les plus importants des hypers serait bien plus bénéfiques en termes de chiffres d'affaires et de résultats pour le groupe que de multiplier le nombre de hauts cols blancs.

Solo 26/05/2009 15:13

C'est aussi un moyen de faire évoluer le personnel en interne.
En effet, le manque d'ouverture d'hypers en France freine considérablement la promotion interne.
Et ce n'est pas 5 ou 6 DR qui changeront les résultats du groupe

marco 22/05/2009 18:40

A l'heure ou l'on parle de gestion prévisionnelle des emplois dans tous les magasins et ceux afin d'optimiser voire de réduire les frais de personnel, la direction opérationnelle décide de doubler ses directeurs....

Retirer des employés des rayons pour recruter de nouveaux directeurs est le paroxysme de l'absurdité. Ce ne sont certainement pas eux qui vont mettre en rayon à 4 heure du matin. Si les rayons sont vides à l'ouverture on se demandera bien pourquoi...
Vendre de plus en plus de produits à un maximum de clients nécessite obligatoirement de la main d'œuvre en plus. le nombre d'article vendus en magasin est en constante augmentation, cela nécessite plus d'heures pour remplir les rayons...
Messieurs, ou est votre logique la dedans???

galiabre 21/05/2009 18:59

he oui 5 nouveaux directeur ha pour sa y a de l'argent mais par contre en magasin on tire sur tout les bouts ou est la logique .qui mais en rayon le matin surement pas les directeurs alors de grâce les heures c'est en magasin qu'il faut les mettre et les frais de perso engendrés par ces 5 nouveaux directeur il vont certainement couter bien plus que les salariés en magasin

La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.