Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 15:34


Du jamais vu ! Pour la première fois depuis la mise en place de l'actionnariat salarié chez Auchan, en 1977, les collaborateurs du géant nordiste de la distribution voient cette année la valorisation de leur épargne s'inscrire en négatif, en l'occurrence à -1,13 %. Un coup dur au moral des troupes : au fil des décennies, le FCP Valauchan et ses progressions régulières ont joué un rôle clé dans l'attachement des salariés envers leur entreprise. Le repli de la valeur Valauchan 2009 est sans commune mesure avec les dégringolades boursières qui affectent les cours des distributeurs cotés, tels que Carrefour ou Casino. Cette première évolution négative n'en va pas moins décevoir les 120 000 collaborateurs qui placent dans le FCP Valauchan leurs primes de participation aux résultats (8,5 % pour 2008).
La déception est d'autant plus forte que sur l'exercice écoulé, Auchan a affiché de solides résultats
. Le taux d'évolution négatif reflette à la fois le pessimisme des experts (en charge de l'évaluation du titre Auchan stricto sensu) et les très mauvaises performances de la caisse de rachat. Composée d'une variété de produits de placement qui étaient jusque là confiés à la Société Générale, elle a vu sa valeur chuter de 2,4 % du fait de la crise financière. Or, cette caisse représente 17 % du portefeuille global Valauchan, d'où l'impact sur la valeur de la part. S'agissant de la valorisation d'Auchan proprement dite, les experts ont rendu un verdict (- 0,8 %) qui constitue le plus bas taux de toute l'histoire du groupe. Trois principaux facteurs peuvent l'expliquer : les sombres perspectives conjoncturelles ; les mauvais résultats du premier trimestre avec déjà un gros retard sur l'objectif de cash en France et, enfin, la progression de l'endettement du groupe qui atteint 39 % contre 30 % il y a un an.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand Gobin - dans L'actualité de l'empire
commenter cet article

commentaires

Francis 31/12/2010 13:52


d'accord avec le Commentaire n°43 posté par samir le 24/04/2009:
"Salarié : Je vais te donner un exemple simple : il y a le fondateur, le cadre dirigeant, le directeur et deux employés qui doivent se partager 100 000 euros de bénéfice après charges.

30 000 partent pour l'investissement.
30 000 partent pour le fondateur.(stock options)
15 000 partent pour le cadre dirigeant.(stock options)
10 000 partent pour le directeur. (actions valauchan gratuite)

Il reste 15 000 a se partager mais attention, on partage pas par le nombre de personne ayant travailler pour créer se bénéfice.
On divise en fonction du salaire de chacun :-)
Voilà l'exemple même du socialisme appliqué par une société capitaliste :-)"
donc continuez à investir dans VALAUCHAN!
vous risquez pour 100 € investis, de donner 55 ou 60 € en stock options directement à vos dirigeant bien aimés!
malgré tout la rentabilité est au rendez vous pour un FCP qui malgré celà tient aussi bien le coup et ne s'écroule pas lamentablement!!


van vooren michel 21/06/2009 07:18

J etais dans l association qui a gagné contre
valauchan pour se faire reintégrer dans le fond .
Valauchan n avait pas créé la porte de sortie pour les anciens salariés .
les temps changent ! LOL

Un gars de la maison 18/06/2009 11:33

Pour Val , rien de nouveau à l'horizon... De plus les fortunes évoqués sont le plus souvent des fortunes professionnelles basées sur la valorisation plus ou moins hasardeuses de parts de sociétés.

J'avais déjà vu ce blog il y'as longtemps, ce que j'aime bien c'est qu'il n'est absolument pas partisan et très constructif. ;-)

val 18/06/2009 11:12

http://anti.grande.surfaces.over-blog.com/article-27620028.html

tout n'est pas perdu pour tout le monde...

lolo 16/06/2009 17:44

et oui je vais pouvoir partir en vacance avec ma prime
travailler plus pour gagner moins mais c est vrai que la precedente c etait au moment du placement ils pouvaient esperer je dis bien esperer de la recuperer car combien on debloquer surement plus qu avant
messieurs les dirigeants garder la prochaine c a paiera les frais de versement

dannyv36 16/06/2009 10:32

bonjour a toutes et a tous, maintenant la prime trimestriel auchan:pour une caissière 2B le 16 juin 2009 prime fulgurante!! 3€57!!!!!!! a savoir que pour la même époque ( juin 2008 ) ayant pourtant commencer son contrat le 15 avril la prime avait été de 75€, certes selon tous les employés plus anciens, la prime de juin est toujours la plus faible, mais la ce n'est plus de la faiblesse!

BOB 04/06/2009 14:53

J AI 58 ANS JE TRAVAILLE A AUCHAN DEPUIS + DE 25ANS JE GAGNE UN PETIT 1200 EUROS MA PRIME DE PROGRES A FONDU,VALAUCHAN EST NEGATIF JAMAIS DE PVI NI DE GDI PAS DE PRIME DE RISQUE CAR JE MONTE SUR LES TOITS PAS DE TICKET RESTAURANT NOUS DEJEUNONS AVEC MES COLLEGUES DES SANDWICHS DANS LE VEHICULE HIVERT COMME ETE. ALORS MERCI PATRON MERCI CGT/CFDT/CGC.

Jacques 06/05/2009 00:17

Bon, je pense qu'il faut savoir raison garder et arrêter avec ce pessimisme et ces fausses idées quant à la nouvelle de part valauchan. Je me permets juste de rappeler que la valeur de la part en 2009 est supérieure à la valeur de 2007 qui était supérieure à celle de 2006... etc etc Donc qu'on ne me dise pas que les salariés actionnaires ont perdu 1,13% de leur patrimoine car c'est totalement faux. La plus-value de leurs investissements passés est toujours effective. A la limite on pourrait dire que les sommes investies en 2008 ont perdu de la valeur mais ça n'est même pas vrai puisque ces sommes sont bloquées 5 ans. Alors seules les personnes débloquant leur patrimoine investi en 2008 pourraient se plaindre de perdre un peu d'argent. Mais encore une fois ça reste minime et je rappelle que les frais de tenue de compte du fond ne sont pas à la charge du salarié mais payés par l'entreprise. Alors de grâce, arrêtez ces débats stériles fondés bien souvent sur des inepties, à tout le moins des erreurs d'appréciation voire juste une méconnaissance des choses.

Patrick 01/05/2009 22:23

Bonjour et bonne fête du Travail à tous

Flo, regarde au niveau de ton message, dans la colonne de droite...
Cergy n'est pas une exception, le non respect du SMIC c'était dans tous les établissements Auchan jusqu'en 2008.

C'est suite aux actions de la CFDT et de la CGT que la direction a remonté les grilles de salaire pour être au moins au SMIC + 5% de pause.

Là aussi les salariés Auchan ont peu suivi les mouvements. Et on a entendu les mêmes critiques contre les syndicats.
Heureusement qu'il y a eu les inspecteurs du travail qui, alertés par les syndicats, ont dressé des PV. Car on entend encore certains expliquer que "c'est faux, Auchan n'a jamais payé en dessous du SMIC"...

Pour précision sur l'appel de vendredi dernier, la CFDT n'a pas appelé à la grève, mais a appelé à un débrayage d'une demi heure pour réclamer une nouvelle négociation avec la direction, afin d'essayer d'obtenir mieux que les 0,5% d'augmentation.
Une demi heure c'est pas grand chose, ça ne pénalise ni l'entreprise ni les salariés. C'était donc un appel raisonnable et responsable.
N'est-ce pas le travail des syndicats ?

Mais un syndicat, ça n'est pas et ça ne doit pas être un groupe de salariés à part qui font pendant que les autres regardent.
Au final ce sont les salariés qui décident.
En l'occurence les salariés ont décidé de fait d'accepter que ça soit 0,5%.
Dont acte.

une salariée 01/05/2009 20:24

n'oubliez pas que tant que vous n'avez pas vendu , vous n'avez rien perdu......
De plus, la participation de cette année sera placée jusqu'en 2014 ......Il ne faut pas regarder les perspectives à 1 an mais à 5 ans....D'ici 2014, les progressions devraient être intéressantes ....

La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.