Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 09:09

C’est dans un climat particulier que Tapis Saint Maclou fête cette année son 45e anniversaire. Fondée en 1963 par Gonzague Mulliez, l’entreprise est à un tournant. Cela faisait déjà quelques années que l’actionnaire majoritaire, l’association familiale Mulliez (AFM), avait exprimé le souhait de voir le fondateur (74 ans cette année) prendre du champ. Mais non seulement l’intéressé ne semblait guère pressé de céder la présidence du conseil de surveillance, il demandait en outre à se renforcer au capital de la société. Face au refus de l’AFM, le bouillant Gonzague a même menacé de vendre les titres qu’il détient en direct (environ 15 % du capital) à des investisseurs non familiaux. Il aurait pu s’agir de Georges Gaspard, le patron de Lyreco.

C’est donc une véritable partie de bras de fer - qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler les circonstances du départ de Gérard Mulliez de la présidence d’Auchan, en 2006 -, que Thierry Mulliez, le patron de l’AFM a du livrer face à son oncle. L’enjeu n’était pas seulement capitalistique mais opérationnel. Gonzague Mulliez ne s’était pas privé ces derniers temps de critiquer les choix de l’entreprise et en particulier les options marketing de la filiale française. Par exemple, le fondateur se désolait de voir l’enseigne abandonner son slogan historique, « Saint Maclou, Evidemment », remplacé par un « Saint Maclou habille la maison » à son goût trop marqué décoration et pas suffisamment « discount ». C’est semble-t-il l’une des raisons qui ont conduit à la mise à l’écart, au début de l’été, d’Eric Baseden, un « familial » qui dirigeait la France depuis plusieurs années.

Depuis, l’AFM semble avoir repris la situation en main. Un nouveau président du conseil de surveillance a finalement été nommé en remplacement de Gonzague Mulliez. Il s’agit de Christophe Ribault (photo ci-contre), familial également, et par ailleurs président du directoire de Norauto et membre du conseil d’Adéo. Il est à noter que Ribault, tout comme Baseden, sont des gendres de Philippe Duprez, qui fut dans les années 70 le tout premier DRH du groupe Auchan. Pour sa part, Vincent Fauvet, qui est quant à lui le gendre de Gonzague Mulliez, conserve la présidence du directoire de l’entreprise. L’une de ses tâches prioritaires consiste à remettre sur pied la filiale britannique Allied Carpets, toujours en proie à des difficultés. Il lui incombe également de réussir l'intégration dans le groupe des 40 magasins Mondial Moquette rachetés au début de l'été.

En 2007, le groupe Saint Maclou a réalisé un chiffre d’affaires hors taxes de 681 millions d’euros, en hausse de 4,4 % et dégagé un résultat net de 13 millions d’euros.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand Gobin - dans L'actualité de l'empire
commenter cet article

commentaires

P. Vachala 25/09/2008 11:23

bonjour, je suis étudiant en bts et je travaille chez st maclou. je suis désespérement à la recherche des part de marché de st maclou que je ne trouve nulle part. serait -il possible de les mentionner sur ce blog

Michel 23/09/2008 18:39

Vous ne mentionnez jamais l' entreprise Phidar qui a pourtant été à l' origine de cet Empire, dans laquelle Gérard Mulliez a perdu 2 doigts sur une machine,développant jusqu' à 2500 boutiques dans plus de 12 pays, N° 1 du fil à tricoter, n° 2 en cho7 et Bas Collants, en conccurence avec la Lainière de Roubaix de la famille Prouvost, et aujourd'hui reconvertie en boutiques de P.a.p.
Pouvez vous me faire savoir également où me procurer votre livre "le secret des Mulliez ?"
Salutations,

La face cachée de l'empire Mulliez

Entrez dans les coulisses de cette famille aux 700 cousins, découvrez qui est vraiment Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan, quelles sont les méthodes du groupe en Russie, ses cachotteries en Chine, ses relations inavouables outre-Atlantique.

Au sein de la tribu roubaisienne, le malheur des uns et les principes des autres ont fait la fortune de tous. Par-delà l’exceptionnelle réussite entrepreneuriale du clan, la saga Mulliez est d’abord une histoire familiale des plus romanesques. Riche en anecdotes et en confidences, l’enquête prend ici des allures de fresque historique où les révélations le disputent aux affaires de famille.

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

 

Rechercher

L'empire des Mulliez

AFM2Fort de ses 600 000 salariés et de ses 86 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'empire des Mulliez constitue le premier acteur familial de l'économie française. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (ci-dessus la photo du siège de l'AFM à Roubaix).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

A vot'bon coeur amis lecteurs

Fonctionnant sans abonnement ni publicité, leblogMulliez.com propose aux internautes qui le souhaitent de le soutenir. Merci d'avance pour votre aide.